Valeur marchande ou symbolique des pratiques langagières d'une communauté professionnelle belge

Résultats de recherche: Contribution à un journal/une revueArticle de revue

Résumé

Les langues sont « un produit de l’activité de travail et un facteur de productivité des entreprises » (Boutet et Heller 2007, 314). Le milieu postal belge s’inscrit dans cette dynamique et au sein de mesures politico-économiques complexes ayant un impact sur les usages linguistiques. C’est dans un tel contexte professionnel que nous tentons de comprendre pourquoi certaines formes de pratiques langagières sont dotées de valeur marchande au sein de l’entreprise Bpost.
langue originaleFrançais
Pages (de - à)87-94
journalCahiers de linguistique
Volume42
Numéro de publication2
étatPublié - 2016

mots-clés

  • marchandisation des langues
  • entreprise belge
  • anglicisation
  • Bpost

Contient cette citation