La thermophorèse à microéchelle pour l’analyse d’interactions biomoléculaires

  • Frédérick, Raphaël (Responsable du Projet)
  • Sonveaux, Pierre (Co-investigateur)
  • Pochet, Lionel (Co-investigateur)

Projet: Recherche

Description

La présente proposition vise à équiper plusieurs groupes de recherche
provenant de trois instituts de recherche (LDRI, IREC, DDUV) et un centre
de recherche (NAMEDIC), de deux universités de la Fédération Wallonie-
Bruxelles (UCL et UNamur) avec un instrument de thermophorèse
microéchelle (MST). En bref, le MST permet une analyse quantitative des
interactions de protéines avec une faible consommation d’échantillon. La
technique est basée sur la thermophorèse, le mouvement dirigé de
molécules dans un gradient de température. La thermophorèse est très
sensible à tous les types de changements de propriétés moléculaires
induits suite à une l’interaction, que ce soit en taille, en charge, en
solvatation ou en conformation. Dans cette approche, un laser infrarouge
est utilisé pour effectuer un chauffage local et la mobilité des molécules
dans le gradient de température est analysé par fluorescence. Dans le MST
standard un partenaire de liaison est marqué par fluorescence. Cependant,
le MST peut également être réalisé sans étiquette en exploitant la
fluorescence intrinsèque des protéines. .
Il convient de noter qu'à l'heure actuelle, aucun des laboratoires ou instituts
à l’origine de cette demande n’ont accès à cette technologie. Cependant, la
mesure des interactions biomoléculaires et la mesure subséquente de
constante de dissociation (Kd) d'une manière très efficace et rapide étant
de plus en plus importantes dans le domaine pharmaceutique, nous
sommes convaincus que l'acquisition d'un instrument MST faciliterait
grandement nos recherches.
Titre abrégéMicroscale Thermophoresis
statutEn cours d'exécution
Les dates de début/date réelle1/01/1831/12/19

Attachement à un institut de recherche reconnus à l'UNAMUR

  • NARILIS