Knowledge transfers in University-Industry R&D projects: A situated approach

    Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences économiques et de gestion

    Résumé

    Aujourd’hui, l’université est vue comme une source central de connaissances pour les firmes. Des politiques d’innovation encouragent les collaborations entre universités et entreprises afin de favoriser un transfert de connaissances efficace entre ces partenaires. Dans ce travail, je reconnais le rôle central des universités dans le processus d’innovation mais je questionne la croyance selon laquelle les connaissances se diffuseraient naturellement de l’université vers la firme au sein de telles collaborations. En s’intéressant au cas des projets de R&D financés par les pôles de compétitivité wallons, cette thèse étudie les échanges de connaissances sur le vif, influencés par les circonstances matérielles et sociales qui les encadrent, au travers d’une approche située. En particulier, j’étudie l’impact de l’exercice du pouvoir entre partenaires sur ce qui sera appris, par qui et comment au sein de la collaboration.
    la date de réponse24 juin 2011
    langue originaleAnglais
    L'institution diplômante
    • Universite de Namur
    SuperviseurAnnick CASTIAUX (Promoteur), Marcus DEJARDIN (Président), Stephane Lucas (Jury), Henry ETZKOWITZ (Jury), Francois Pichault (Jury), Laurent TASKIN (Jury) & Philippe Chevalier (Jury)

    mots-clés

    • Power
    • Situated approach
    • Innovation
    • Knowledge transfer
    • Pôles de compétitivité
    • Dynamic transfer.
    • Transfert de connaissances
    • Approche située
    • Pouvoir
    • Transfert dynamique
    • Competitiveness Clusters
    • Innovation

    Contient cette citation

    '