A distributed collaborative model editing framework for domain specific modeling languages

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences

Résumé

Aujourd’hui, les solutions logicielles sont de plus en plus complexes en raison de la complexité croissante des problèmes rencontrés (par exemple, la sécurité de systèmes critiques comme les systèmes de commande de vol). En outre, la pression du marché, les modifications des exigences des utilisateurs avant voire après la phase de développement, ou encore l’évolution des plates-formes logicielles ajoutent encore de nouvelles dimensions à cette complexité. L’Ingénierie Dirigée par les Modèles (IDM) a été adoptée par la communauté
de l’ingénierie logicielle afin de mitiger cette complexité, en prônant la séparation des préoccupations. L’IDM élève le niveau d’abstraction, en passant des détails technologiques (c-àd., les codes sources et les plates-formes sous-jacentes) vers des abstractions plus proches du domaine d’application. À cette fin, l’IDMpréconise l’usage de langages de modélisation spécifiques (LMS) pour décrire des concepts dans un domaine spécifique.

Bien que les outils propres aux LMS deviennent de plus en plus puissants et fréquents, il n’est pas aisé de les utiliser dans un contexte collaboratif alors que la demande se fait de plus en plus pressante. Les agents impliqués dans des tâches coopératives prennent des décisions de manière semi-autonome et une solution pour réconcilier des modèles spécifiques est indispensable. La détection de conflits et la réconciliation de modèles sont des étapes importantes pour la fusion de (méta)modèles qui sont subi des évolutions concurrentes. Dans cette thèse, nous allons présenter une plate-forme d’édition collaborative et distribuée de modèles qui supporte l’édition concurrente de modèles et leurs méta-modèles. Il supporte également un mode de collaboration hiérarchique. Il capture les opérations d’édition des (méta-)modèles en utilisant un langage spécifique pour la représentation de ce type d’historique. Les séquences d’opérations sont ensuite exploitées afin d’échanger l’objet des tâches coopératives parmi les membres d’un groupe collaboratif. Ces opérations
sont également utilisées afin de comparer et détecter les conflits entre les (méta-)modèles. Cette plate-forme est capable de détecter les conflits tant syntaxiques que sémantiques (statique) et facilite la capture des intentions des modifications par le recours à des annotations multimedia qui sont ensuite utilisées pour aider le processus de réconciliation. Les utilisateurs de cette plate-forme sont caractérisés par des rôles dont l’attribution est dynamique et
peut être modifiée. Ils sont supervisés par un acteur jouant le rôle de superviseur.
Date de réussite12 janv. 2016
langueAnglais
Institution diplomante
  • Université de Namur
SuperviseurWim Vanhoof (Président), Vincent Englebert (Promoteur), Philippe Thiran (Copromoteur), Anthony Cleve (Jury), Tom Mens (Jury) & Pieter Van Gorp (Jury)

Keywords

  • NADI

Citer ceci

A distributed collaborative model editing framework for domain specific modeling languages
Koshima, A. (Auteur). 12 janv. 2016

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences