Fictions de l’échec littéraire

Research output: Contribution to journalArticlepeer-review

Abstract

L’échec, en tant que « résultat négatif, et généralement d’une certaine gravité, d’une entreprise » (selon la définition générale du TLF), est une notion fuyante et multiple, envisageable de façon atomisée et globale ― une succession d’échecs ne garantit pas forcément l’échec, définitif et irrésoluble. Le présent article interroge la façon dont l’échec est mis en scène dans les fictions de la vie littéraire en France, au XIXe siècle. On s’appuie pour ce faire sur les outils conceptuels, la méthodologie et la base de données qu’a développés le Groupe de Recherche sur les Médiations Littéraires et les Institutions (GREMLIN)
Original languageFrench
JournalCOnTEXTES
Publication statusPublished - Jun 2020

Cite this