Etude comparative du financement public des universités en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne

Research output: Working paper

1 Downloads (Pure)

Abstract

Cette étude vise à comparer le financement par étudiant universitaire à charge des autorités publiques de nos universités avec celui de la Flandre, des Pays-Bas et de l’Allemagne.

Notre travail débute sur le constat suivant : les systèmes de financement des universités sont très variables d’un pays ou d’une communauté à l’autre. Afin de pouvoir comparer les financements publics, une première partie de cette étude s’intéresse donc à leurs fins ainsi qu’à leurs méthodes de répartition et de calcul. Grâce à cela les données à analyser et à comparer pour chacun des cas d’étude ont pu être identifiées.

Les données nécessaires ont donc été collectées pour la période 2008-2017 et trois types de comparaison ont été effectuées. La première comparaison est basée sur le financement public total. C’est-à-dire l’ensemble du financement direct de l’enseignement, du financement direct de la recherche et du financement indirect de la recherche. La seconde comparaison est basée sur les financements alloués par les autorités pour les activités ordinaires et dépenses courantes des universités. En d’autres mots, les financements visant la rémunération du personnel, l’entretien des bâtiments, le fonctionnement des bibliothèques…Une partie du financement public des activités ordinaires et dépenses courantes sert à financer l’enseignement, l’autre la recherche. Les proportions de chacune de ces parties variant d’un cas d’étude à l’autre, une troisième comparaison a été effectuée uniquement sur base de la partie dédiée aux activités d’enseignement.

Ces trois comparaisons montrent que l’ensemble des pays et communautés étudiés font face à une diminution du financement public par étudiant sur les dix dernières années. L’importance de cette diminution varie en fonction des comparaisons et des pays. De manière générale, l’Allemagne enregistre une diminution moins importante que les autres. En effet, le financement public total y suit mieux l’évolution du nombre d’étudiants. Elles montrent également que la Fédération Wallonie-Bruxelles est sous-financée par rapport à ses pays voisins. L’écart par rapport aux Pays-Bas est particulièrement important. Le financement public par étudiant est largement supérieur à ceux des autres pays et communautés étudiés.
Original languageFrench
Publication statusPublished - 6 Feb 2019

Publication series

NameCahiers de recherche - Série Politique Economique
PublisherCentre de Recherches en Economie Regionale et Politique Economique (CERPE)

Cite this

@techreport{3647f0bddc7545b59435fcec511e3e28,
title = "Etude comparative du financement public des universit{\'e}s en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne",
abstract = "Cette {\'e}tude vise {\`a} comparer le financement par {\'e}tudiant universitaire {\`a} charge des autorit{\'e}s publiques de nos universit{\'e}s avec celui de la Flandre, des Pays-Bas et de l’Allemagne.Notre travail d{\'e}bute sur le constat suivant : les syst{\`e}mes de financement des universit{\'e}s sont tr{\`e}s variables d’un pays ou d’une communaut{\'e} {\`a} l’autre. Afin de pouvoir comparer les financements publics, une premi{\`e}re partie de cette {\'e}tude s’int{\'e}resse donc {\`a} leurs fins ainsi qu’{\`a} leurs m{\'e}thodes de r{\'e}partition et de calcul. Gr{\^a}ce {\`a} cela les donn{\'e}es {\`a} analyser et {\`a} comparer pour chacun des cas d’{\'e}tude ont pu {\^e}tre identifi{\'e}es.Les donn{\'e}es n{\'e}cessaires ont donc {\'e}t{\'e} collect{\'e}es pour la p{\'e}riode 2008-2017 et trois types de comparaison ont {\'e}t{\'e} effectu{\'e}es. La premi{\`e}re comparaison est bas{\'e}e sur le financement public total. C’est-{\`a}-dire l’ensemble du financement direct de l’enseignement, du financement direct de la recherche et du financement indirect de la recherche. La seconde comparaison est bas{\'e}e sur les financements allou{\'e}s par les autorit{\'e}s pour les activit{\'e}s ordinaires et d{\'e}penses courantes des universit{\'e}s. En d’autres mots, les financements visant la r{\'e}mun{\'e}ration du personnel, l’entretien des b{\^a}timents, le fonctionnement des biblioth{\`e}ques…Une partie du financement public des activit{\'e}s ordinaires et d{\'e}penses courantes sert {\`a} financer l’enseignement, l’autre la recherche. Les proportions de chacune de ces parties variant d’un cas d’{\'e}tude {\`a} l’autre, une troisi{\`e}me comparaison a {\'e}t{\'e} effectu{\'e}e uniquement sur base de la partie d{\'e}di{\'e}e aux activit{\'e}s d’enseignement.Ces trois comparaisons montrent que l’ensemble des pays et communaut{\'e}s {\'e}tudi{\'e}s font face {\`a} une diminution du financement public par {\'e}tudiant sur les dix derni{\`e}res ann{\'e}es. L’importance de cette diminution varie en fonction des comparaisons et des pays. De mani{\`e}re g{\'e}n{\'e}rale, l’Allemagne enregistre une diminution moins importante que les autres. En effet, le financement public total y suit mieux l’{\'e}volution du nombre d’{\'e}tudiants. Elles montrent {\'e}galement que la F{\'e}d{\'e}ration Wallonie-Bruxelles est sous-financ{\'e}e par rapport {\`a} ses pays voisins. L’{\'e}cart par rapport aux Pays-Bas est particuli{\`e}rement important. Le financement public par {\'e}tudiant est largement sup{\'e}rieur {\`a} ceux des autres pays et communaut{\'e}s {\'e}tudi{\'e}s.",
author = "Mathilde Pourtois and Henri Bogaert",
year = "2019",
month = "2",
day = "6",
language = "Fran{\cc}ais",
series = "Cahiers de recherche - S{\'e}rie Politique Economique",
publisher = "Centre de Recherches en Economie Regionale et Politique Economique (CERPE)",
type = "WorkingPaper",
institution = "Centre de Recherches en Economie Regionale et Politique Economique (CERPE)",

}

Etude comparative du financement public des universités en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne. / Pourtois, Mathilde; Bogaert, Henri.

2019. (Cahiers de recherche - Série Politique Economique).

Research output: Working paper

TY - UNPB

T1 - Etude comparative du financement public des universités en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne

AU - Pourtois, Mathilde

AU - Bogaert, Henri

PY - 2019/2/6

Y1 - 2019/2/6

N2 - Cette étude vise à comparer le financement par étudiant universitaire à charge des autorités publiques de nos universités avec celui de la Flandre, des Pays-Bas et de l’Allemagne.Notre travail débute sur le constat suivant : les systèmes de financement des universités sont très variables d’un pays ou d’une communauté à l’autre. Afin de pouvoir comparer les financements publics, une première partie de cette étude s’intéresse donc à leurs fins ainsi qu’à leurs méthodes de répartition et de calcul. Grâce à cela les données à analyser et à comparer pour chacun des cas d’étude ont pu être identifiées.Les données nécessaires ont donc été collectées pour la période 2008-2017 et trois types de comparaison ont été effectuées. La première comparaison est basée sur le financement public total. C’est-à-dire l’ensemble du financement direct de l’enseignement, du financement direct de la recherche et du financement indirect de la recherche. La seconde comparaison est basée sur les financements alloués par les autorités pour les activités ordinaires et dépenses courantes des universités. En d’autres mots, les financements visant la rémunération du personnel, l’entretien des bâtiments, le fonctionnement des bibliothèques…Une partie du financement public des activités ordinaires et dépenses courantes sert à financer l’enseignement, l’autre la recherche. Les proportions de chacune de ces parties variant d’un cas d’étude à l’autre, une troisième comparaison a été effectuée uniquement sur base de la partie dédiée aux activités d’enseignement.Ces trois comparaisons montrent que l’ensemble des pays et communautés étudiés font face à une diminution du financement public par étudiant sur les dix dernières années. L’importance de cette diminution varie en fonction des comparaisons et des pays. De manière générale, l’Allemagne enregistre une diminution moins importante que les autres. En effet, le financement public total y suit mieux l’évolution du nombre d’étudiants. Elles montrent également que la Fédération Wallonie-Bruxelles est sous-financée par rapport à ses pays voisins. L’écart par rapport aux Pays-Bas est particulièrement important. Le financement public par étudiant est largement supérieur à ceux des autres pays et communautés étudiés.

AB - Cette étude vise à comparer le financement par étudiant universitaire à charge des autorités publiques de nos universités avec celui de la Flandre, des Pays-Bas et de l’Allemagne.Notre travail débute sur le constat suivant : les systèmes de financement des universités sont très variables d’un pays ou d’une communauté à l’autre. Afin de pouvoir comparer les financements publics, une première partie de cette étude s’intéresse donc à leurs fins ainsi qu’à leurs méthodes de répartition et de calcul. Grâce à cela les données à analyser et à comparer pour chacun des cas d’étude ont pu être identifiées.Les données nécessaires ont donc été collectées pour la période 2008-2017 et trois types de comparaison ont été effectuées. La première comparaison est basée sur le financement public total. C’est-à-dire l’ensemble du financement direct de l’enseignement, du financement direct de la recherche et du financement indirect de la recherche. La seconde comparaison est basée sur les financements alloués par les autorités pour les activités ordinaires et dépenses courantes des universités. En d’autres mots, les financements visant la rémunération du personnel, l’entretien des bâtiments, le fonctionnement des bibliothèques…Une partie du financement public des activités ordinaires et dépenses courantes sert à financer l’enseignement, l’autre la recherche. Les proportions de chacune de ces parties variant d’un cas d’étude à l’autre, une troisième comparaison a été effectuée uniquement sur base de la partie dédiée aux activités d’enseignement.Ces trois comparaisons montrent que l’ensemble des pays et communautés étudiés font face à une diminution du financement public par étudiant sur les dix dernières années. L’importance de cette diminution varie en fonction des comparaisons et des pays. De manière générale, l’Allemagne enregistre une diminution moins importante que les autres. En effet, le financement public total y suit mieux l’évolution du nombre d’étudiants. Elles montrent également que la Fédération Wallonie-Bruxelles est sous-financée par rapport à ses pays voisins. L’écart par rapport aux Pays-Bas est particulièrement important. Le financement public par étudiant est largement supérieur à ceux des autres pays et communautés étudiés.

UR - https://www.unamur.be/eco/economie/cerpe/cahiers/cahiers2019

M3 - Article de travail

T3 - Cahiers de recherche - Série Politique Economique

BT - Etude comparative du financement public des universités en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne

ER -