Impact des inégalités économiques et de l'inclusion financière sur le populisme

  • Guillaume Dartois

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en sciences de gestion à finalité spécialisée en Business Analysis & Integration

Résumé

Dans le cadre de ce mémoire, nous avons tenté d'évaluer l'impact que pourraient avoir deux types d'inégalités sur les votes populistes entre 1986 et 2020 dans 21 pays européens, divisés en 4 grandes régions (Europe du Nord, Europe de l'Ouest, Europe du Sud et Europe de l'Est). Le premier type d'inégalités utilisé, à savoir les inégalités de revenu, fut mesuré par un indicateur traditionnel, le coefficient de Gini. Le deuxième type d'inégalités, plus moderne, était l'inclusion financière. Celle-ci fut mesurée à l'aide d'un score global d'inclusion financière obtenu grâce à une analyse en composantes principales prenant en compte ses deux dimensions principales: l'accès et l'utilisation des services financiers. Nous avons ensuite réalisé des régressions à effets fixes, chacune incluant un retard spécifique (zéro, un, deux ou trois intervalles de 3 ans). On en a conclu que les inégalités de revenu impactaient positivement les votes populistes, principalement dans un délai allant de 3 à 6 ans. Cet impact est particulièrement important en Europe du Sud sur la période 2004-2020. Il est en revanche beaucoup plus faible voire négatif dans les pays d'Europe du Nord et de l'Est. Concernant l'inclusion financière, aucun impact n'a pu être détecté de manière significative.
la date de réponse31 août 2020
langue originaleFrançais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SuperviseurJean-Yves Gnabo (Promoteur)

Contient cette citation

'