Etude de matériaux organiques et de biomatériaux par microscopies à effet tunnel et à balayage (STM) et microscopie à force atomique (AFM)

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences

Résumé

Cette thèse résume les connaissances acquises au cours de quatre années de recherches interdisciplinaires centrées sur des études de composés organiques et de biomatériaux, en vue d'applications bio- et nano-technologiques. Les systèmes sélectionnés ont ainsi révélé leurs secrets, grâce à l'utilisation des microscopies à effet tunnel à balayage (S.T.M.) et à force atomique (A.F.M.). Dans une première partie, nous développons les bases théoriques et expérimentales nécessaires à la bonne réalisation et interprétation d'images S.T.M. et A.F.M. Les différents modes d'utilisation y sont détaillés avec précision. La seconde partie présente les résultats obtenus sur différents systèmes. Celle-ci est divisée en quatre chapitres. Le premier est relatif aux monocouches auto-assemblées. Ces dépôts moléculaires fortement organisés peuvent être constitués de molécules physisorbées ou chimisorbées. Toutes deux ont été soumises à investigation. Dans le cadre de couches physisorbées, l'utilisation de la technique totalement révolutionnaire des pointes S.T.M. modifiées chimiquement a permis l'identification de la position et de l'orientation de groupements fonctionnels au sein des couches moléculaires. Nous nous sommes ensuite attardé sur l'influence du groupement lié au substrat pour des molécules chimisorbées. L'étude de matériaux organiques ne pouvait se faire sans parler d'A.D.N. Son importance fondamentale, ainsi que l'espoir énorme qu'engendre sa manipulation ont attisé notre curiosité.
En particulier, nous nous sommes focalisé sur la caractérisation de transporteurs de gènes au coeur des cellules, dans notre cas, des condensats réalisés à partir d'A.D.N. et de polymère. Ensuite, nous nous sommes tourné vers les biomatériaux. Un chapitre entier traite en effet des implants métalliques. La croissance d'apatite en surface de ces implants, réalisés en oxyde de tantale, surmontés de différentes couches intermédiaires, a été analysée. L'influence des propriétés des couches intermédiaires sur la vitesse de croissance de l'apatite a plus spécifiquement retenu notre attention. Les derniers composés étudiés ont été sélectionnés pour leur utilisation potentielle au sein de systèmes biotechnologiques (capteurs solaires et/ou biologiques). Parmi ceux-ci figurent des couches de porphyrines (PPIX, ZnPPIX et TPD) sur des substrats métalliques, pouvant représenter les prémices de capteurs solaires. Des capteurs biologiques peuvent actuellement également être obtenus par le dépôt de protéines (la protéine fluorescente verte, en particulier) sur des substrats métalliques. La conservation de leurs propriétés après adsorption restant difficile à vérifier sans avoir d'informations complémentaires sur leur assemblage, nous nous y sommes intéressés. Pour terminer, nous montrerons, par spectroscopie de force, une mesure de l'interaction entre deux biomolécules, à savoir la biotine et l'avidine.
Date de réussite12 déc. 2005
langueFrançais
Institution diplomante
  • Université de Namur
SuperviseurPaul Thiry (Promoteur), Zineb Mekhalif (Jury), Jean-Jacques Pireaux (Jury), Marianne Raes (Jury) & Gérard Tourillon (Jury)

mots-clés

  • STM
  • Interaction intermoléculaire
  • Monocouches auto-assemblées
  • AFM
  • ADN
  • Biomatériaux
  • Capteurs biologiques

Citer ceci

Etude de matériaux organiques et de biomatériaux par microscopies à effet tunnel et à balayage (STM) et microscopie à force atomique (AFM)
Volcke, C. (Auteur). 12 déc. 2005

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences