Etude du fonctionnement de l'écosystème du lac Kivu en vue de son exploitation durable

Projet: Recherche

Détails du projet

Description

Le lac Kivu (± 100 x 50 km) forme la frontière naturelle entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda et supporte une forte densité de population. Les habitants de ses rives vivent principalement de l'agriculture et de la pêche. Le succès de l'introduction d'une petite sardine endémique au lac Tanganyika a permis le développement d'une pêche de grande importance dans la région, avec un stock exploitable de l'ordre de 2.000 à 4.000 tonnes/an. Ce stock présente toutefois des variations saisonnières et interannuelles assez importantes, occasionnant des fluctuations du rendement de la pêche, et dès lors constituant une source de préoccupation des pêcheurs et des gestionnaires du lac.
Dans leur pratique quotidienne, nos partenaires universitaires du sud, rwandais et congolais, sont fréquemment interpellés par la société locale, via les ONG locales de développement, les associations de pêcheurs, les gestionnaires du lac, et ce pour apporter l'expertise scientifique sur laquelle fonder des décisions pertinentes en terme de choix de gestion, de formation des pêcheurs, d'éducation des populations, d'orientation des actions de développement local.
Si plusieurs études sur la sardine (Limnothrissa) et sur d'autres poissons ont été menées, des incertitudes subsistent néanmoins, en grande partie du fait que le fonctionnement de l'écosystème du lac Kivu dans sa globalité n'a pas encore été étudié. Le projet ECOSYKI développe une telle étude, dans le cadre d'un partenariat entre universités du Nord et du Sud. Les équipes partenaires de l'ISP de Bukavu (RD Congo) et de l'UNR de Butare (Rwanda) sont les principaux acteurs du projet.
Le projet ECOSYKI vise par ailleurs à renforcer les centres de recherche partenaires du sud ainsi que la collaboration scientifique entre ces deux états afin de favoriser l'étude et la gestion durable des ressources du lac Kivu et le rayonnement de la recherche menée par les institutions universitaires dans la région des grands lacs. En conséquence, le projet s'articule autour de trois objectifs : la recherche, le développement des structures d'enseignement et de recherche, notamment par un effort important consacré à la formation des formateurs, et le lien avec les gestionnaires et utilisateurs potentiels des résultats de la recherche, par l'organisation de séminaires conjoints scientifiques, utilisateurs et gestionnaires du lac.
Les trois objectifs généraux du projets sont donc :
1 Recherche : Etude et modélisation du fonctionnement de l'écosystème pélagique du lac Kivu, en vue de comprendre et de décrire les processus qui régissent sa productivité;
2 Formation / Impulsion : Appui à la formation et au développement des structures de recherche pour leur fonctionnement optimal et durable;
3 « Comité utilisateurs » : Appui au rayonnement de la recherche et de ses retombées auprès des gestionnaires et utilisateurs potentiels.
AcronymeECOSYKI
statutFini
Les dates de début/date réelle1/06/0431/05/09

Résultat de recherche

Lake Kivu: Limnology and biogeochemistry of a tropical great lake

Descy, J-P., Darchambeau, F. & Schmid, M., 2012, Dordrecht: Springer. 190 p. (Aquatic Ecology Series)

Résultats de recherche: Livre/Rapport/RevueLivre