Le dialogue citoyen permanent en Communauté germanophone

Christoph Niessen, Min Reuchamps

Research output: Contribution to journalArticle

2 Downloads (Pure)

Abstract

En février 2019, la Communauté germanophone a institué une délibération citoyenne permanente. Il s’agit d’un conseil citoyen permanent, dont les membres sont tirés au sort et qui peut initier des assemblées citoyennes ponctuelles, dont les membres sont également tirés au sort et qui ont pour mission de délibérer et de formuler des recommandations sur un sujet particulier que le conseil citoyen leur a soumis. Au terme des délibérations, les recommandations émises sont discutées de façon conjointe entre les membres de l’assemblée citoyenne et les responsables politiques germanophones concernés. En principe, ces recommandations donnent ensuite lieu à des mesures adoptées par le Parlement ou par le gouvernement de la Communauté germanophone. L’ensemble du processus a été baptisé « dialogue citoyen permanent » (« permanenter Bürgerdialog») et est déjà connu à l’international sous le titre d’« Ostbelgien Modell». Son instauration s’inscrit dans le sillage des initiatives participatives et délibératives qui ont vu le jour en Belgique au cours des deux dernières décennies et dont le nombre va croissant. Toutefois, le modèle mis en place en Communauté germanophone se distingue à trois égards : par son lien étroit (quasi institutionnel) avec une assemblée législative, par son caractère permanent et par sa conception combinant deux types d’instance. C. Niessen et M. Reuchamps retracent les origines du modèle et le processus de sa conception, présentent le fonctionnement et les structures du modèle, et évoquent le démarrage concret du modèle.
Original languageFrench
Number of pages28
JournalCourrier hebdomadaire du CRISP
Volume21
Issue number2426
Publication statusPublished - 2019

Cite this

@article{4655dd31aa9f4e6e92f905de8f8dbb78,
title = "Le dialogue citoyen permanent en Communaut{\'e} germanophone",
abstract = "En f{\'e}vrier 2019, la Communaut{\'e} germanophone a institu{\'e} une d{\'e}lib{\'e}ration citoyenne permanente. Il s’agit d’un conseil citoyen permanent, dont les membres sont tir{\'e}s au sort et qui peut initier des assembl{\'e}es citoyennes ponctuelles, dont les membres sont {\'e}galement tir{\'e}s au sort et qui ont pour mission de d{\'e}lib{\'e}rer et de formuler des recommandations sur un sujet particulier que le conseil citoyen leur a soumis. Au terme des d{\'e}lib{\'e}rations, les recommandations {\'e}mises sont discut{\'e}es de fa{\cc}on conjointe entre les membres de l’assembl{\'e}e citoyenne et les responsables politiques germanophones concern{\'e}s. En principe, ces recommandations donnent ensuite lieu {\`a} des mesures adopt{\'e}es par le Parlement ou par le gouvernement de la Communaut{\'e} germanophone. L’ensemble du processus a {\'e}t{\'e} baptis{\'e} « dialogue citoyen permanent » (« permanenter B{\"u}rgerdialog») et est d{\'e}j{\`a} connu {\`a} l’international sous le titre d’« Ostbelgien Modell». Son instauration s’inscrit dans le sillage des initiatives participatives et d{\'e}lib{\'e}ratives qui ont vu le jour en Belgique au cours des deux derni{\`e}res d{\'e}cennies et dont le nombre va croissant. Toutefois, le mod{\`e}le mis en place en Communaut{\'e} germanophone se distingue {\`a} trois {\'e}gards : par son lien {\'e}troit (quasi institutionnel) avec une assembl{\'e}e l{\'e}gislative, par son caract{\`e}re permanent et par sa conception combinant deux types d’instance. C. Niessen et M. Reuchamps retracent les origines du mod{\`e}le et le processus de sa conception, pr{\'e}sentent le fonctionnement et les structures du mod{\`e}le, et {\'e}voquent le d{\'e}marrage concret du mod{\`e}le.",
author = "Christoph Niessen and Min Reuchamps",
year = "2019",
language = "Fran{\cc}ais",
volume = "21",
journal = "Courrier hebdomadaire du CRISP",
issn = "0008-9664",
publisher = "Centre de Recherche et d'Information Socio-Politiques (CRISP)",
number = "2426",

}

Le dialogue citoyen permanent en Communauté germanophone. / Niessen, Christoph; Reuchamps, Min.

In: Courrier hebdomadaire du CRISP, Vol. 21, No. 2426, 2019.

Research output: Contribution to journalArticle

TY - JOUR

T1 - Le dialogue citoyen permanent en Communauté germanophone

AU - Niessen, Christoph

AU - Reuchamps, Min

PY - 2019

Y1 - 2019

N2 - En février 2019, la Communauté germanophone a institué une délibération citoyenne permanente. Il s’agit d’un conseil citoyen permanent, dont les membres sont tirés au sort et qui peut initier des assemblées citoyennes ponctuelles, dont les membres sont également tirés au sort et qui ont pour mission de délibérer et de formuler des recommandations sur un sujet particulier que le conseil citoyen leur a soumis. Au terme des délibérations, les recommandations émises sont discutées de façon conjointe entre les membres de l’assemblée citoyenne et les responsables politiques germanophones concernés. En principe, ces recommandations donnent ensuite lieu à des mesures adoptées par le Parlement ou par le gouvernement de la Communauté germanophone. L’ensemble du processus a été baptisé « dialogue citoyen permanent » (« permanenter Bürgerdialog») et est déjà connu à l’international sous le titre d’« Ostbelgien Modell». Son instauration s’inscrit dans le sillage des initiatives participatives et délibératives qui ont vu le jour en Belgique au cours des deux dernières décennies et dont le nombre va croissant. Toutefois, le modèle mis en place en Communauté germanophone se distingue à trois égards : par son lien étroit (quasi institutionnel) avec une assemblée législative, par son caractère permanent et par sa conception combinant deux types d’instance. C. Niessen et M. Reuchamps retracent les origines du modèle et le processus de sa conception, présentent le fonctionnement et les structures du modèle, et évoquent le démarrage concret du modèle.

AB - En février 2019, la Communauté germanophone a institué une délibération citoyenne permanente. Il s’agit d’un conseil citoyen permanent, dont les membres sont tirés au sort et qui peut initier des assemblées citoyennes ponctuelles, dont les membres sont également tirés au sort et qui ont pour mission de délibérer et de formuler des recommandations sur un sujet particulier que le conseil citoyen leur a soumis. Au terme des délibérations, les recommandations émises sont discutées de façon conjointe entre les membres de l’assemblée citoyenne et les responsables politiques germanophones concernés. En principe, ces recommandations donnent ensuite lieu à des mesures adoptées par le Parlement ou par le gouvernement de la Communauté germanophone. L’ensemble du processus a été baptisé « dialogue citoyen permanent » (« permanenter Bürgerdialog») et est déjà connu à l’international sous le titre d’« Ostbelgien Modell». Son instauration s’inscrit dans le sillage des initiatives participatives et délibératives qui ont vu le jour en Belgique au cours des deux dernières décennies et dont le nombre va croissant. Toutefois, le modèle mis en place en Communauté germanophone se distingue à trois égards : par son lien étroit (quasi institutionnel) avec une assemblée législative, par son caractère permanent et par sa conception combinant deux types d’instance. C. Niessen et M. Reuchamps retracent les origines du modèle et le processus de sa conception, présentent le fonctionnement et les structures du modèle, et évoquent le démarrage concret du modèle.

M3 - Article

VL - 21

JO - Courrier hebdomadaire du CRISP

JF - Courrier hebdomadaire du CRISP

SN - 0008-9664

IS - 2426

ER -