Utilité du bitcoin dans une diversification de portefeuille

  • Romane Cobut

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en ingénieur de gestion à finalité spécialisée en Analytics & Digital Business

Résumé

La question de recherche développée et testée dans ce mémoire consiste à étudier l’utilité d’inclure le bitcoin dans un portefeuille à des fins de diversification. D'autres auteurs, dont Brière et al (2015), ont également examiné cette question, mais pour une période plus courte et avant que le prix de cet actif ne chute. De plus, les actifs financiers pris en compte dans ce travail sont plus étendus que ceux choisis par Brière et al (2015) car les actifs d’investissement analysés proviennent à la fois des marchés américain et européen (parmi ceux-ci figurent le S&P 500, l'Euronext, l'or, le pétrole, etc.). Étant donné que le sujet de ce mémoire est d'analyser dans quelle mesure l’évolution du rendement des actifs financiers dédiés à l'investissement influence l’évolution du rendement du bitcoin, le modèle utilisé est le modèle autorégressif à transition lisse (STAR). Ce modèle développé, entre autres, par Teräsvirta et al en 1988, permet d’analyser des séries temporelles et considère qu’il existe une rupture dans les données et que le modèle n’est pas linéaire. Le prix du bitcoin s'étant effondré fin 2017, il est probable que cela entraîne un changement de régime. Les résultats du test de linéarité mis au point par Teräsvirta et al (1988) ont montré que le modèle analysé n'était pas linéaire. Le choix d'utiliser le modèle STAR était donc pertinent. De plus, la majorité des coefficients obtenus pour les variables analysées sont significatifs, ce qui nous permet de tirer des conclusions sur les valeurs recueillies. Il ressort de ces résultats qu'en étendant la période d'analyse jusque 2018, cela a permis de renverser les conclusions précédentes qui démontraient que lorsque le rendement d'un actif financier augmentait, celui du bitcoin, en revanche, diminuait. Cependant, comme Eisl et al (2015) ou Guesmi et al (2018) l'ont démontré, sa corrélation avec les autres actifs est remarquablement faible voire même négative, ce qui lui confère le rôle d'actif de couverture malgré qu'il ne soit plus considéré comme un bon actif de diversification.
la date de réponse17 juin 2019
langue originaleFrançais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SuperviseurOSCAR BERNAL DIAZ (Jury)

Contient cette citation

'