Trafic intracellulaire en présence de vésicules de membrane externe produites par Brucelle abortus 2308

  • Alizée Gille

    Student thesis: Master typesMaster en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire

    Résumé

    Les vésicules de membrane externe (OMVs) sont produites par une grande variété de bactéries à Gram négatif. La communauté scientifique s’intéresse depuis peu à leurs rôles possibles de « communicasomes » intercellulaires qui autoriseraient l’établissement d’interactions avec d’autres bactéries de la même espèce ou non, mais également avec des
    cellules eucaryotes. Les OMVs produites par Legionella pneumophila ont récemment été décrites comme étant impliquées dans le processus d’inhibition de la fusion entre les phagosomes et les lysosomes (Fernandez-Moreira et al., 2006). Comme Brucella parvient à dévier la voie endosomale classique pour établir sa niche réplicative, ces données nous autorisent à postuler que des OMVs produites par Brucella pourraient moduler le trafic intracellulaire, en adressant, par exemple, des composés bactériens à la cellule infectée. Notre travail s’inscrit dans le cadre de l’étude du rôle potentiel des OMVs de Brucella. Tout d’abord, un protocole de purification des OMVs de Brucella abortus 2308 a été élaboré. Après une caractérisation initiale de la composition des OMVs, nous avons tenté d’étudier le devenir des OMVs dans la cellule, après endocytose, en utilisant la technique du fractionnement subcellulaire par centrifugations. Après avoir mis en évidence l’internalisation des OMVs par les macrophages, nous avons constaté une évolution de la distribution intracellulaire des OMVs au fil du temps, sans pouvoir identifier les compartiments qui accueillent les OMVs lors des temps d’endocytose les plus longs. Ensuite, nous nous sommes penchés sur l’impact potentiel que pourrait avoir les OMVs sur le trafic phagocytaire. Nous avons constaté qu’en présence d’OMVs, les macrophages voient leur capacité phagocytaire diminuer. Enfin, des modifications morphologiques des macrophages, lorsqu’ils sont en contact avec des OMVs, ont été décrites. Ce projet laisse entrevoir de nombreuses perspectives, maintenant que nous avons établi le protocole de purification des OMVs, et que avons constaté certains effets biologiques des OMVs sur les macrophages. Pour la suite, une attention particulière devrait être portée sur l’implication relative des LPS et des composants protéiques des OMVs dans les processus biologiques qu’ils déclenchent. Espérons que ce projet puisse, à l’avenir, aboutir à une meilleure compréhension des mécanismes mis en place par Brucella lors du processus infectieux.
    la date de réponse2010
    langue originaleFrançais
    L'institution diplômante
    • Universite de Namur
    SuperviseurMichel Jadot (Promoteur) & Xavier De Bolle (Copromoteur)

    Contient cette citation

    '