Structure et enjeux des systèmes polygynes dans la société franque
: la place des femmes dans le palais mérovingien du Ve siècle au VIIIe siècle

Student thesis: Doc typesDocteur en Histoire, histoire de l’art et archéologie

Résumé

Cette étude se veut être une tentative d’explorer les subtilités des unions multiples parmi les élites du haut Moyen Âge, une pratique qui apparaît comme relativement commune au cours des deux dynasties franques du Ve au VIIIe siècle. Loin de n’être qu’un acte de débauche comme semblent pourtant l’induire les divers chroniqueurs contemporains, il apparaît en effet nécessaire de considérer la polygynie royale dans un contexte, et surtout dans une finalité : celle de servir avant tout à une politique royale toute entière tournée vers une affirmation de la puissance de ses élites, royale comme aristocratique.
Longtemps perçue comme une spécificité de la culture païenne des origines, la polygynie devient progressivement un repoussoir dans le discours des élites christianisées et monogames, ravalée au rang d’une pratique indigne, comme une cause future au délitement du pouvoir des derniers rois dits « fainéants ». L’intérêt de cette étude est donc de pallier à ce problème de fond en tentant de retracer au mieux les enjeux et les structures découlant du caractère multiple de ces unions, avec pour objectif final celui de mieux en comprendre l’articulation, et de définir ainsi la place des femmes au sein du système palatial franc.
la date de réponse20 nov. 2023
langue originaleFrançais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
  • Université de Reims Champagne-Ardenne
SuperviseurSylvie Joye (Promoteur), Etienne Renard (Copromoteur), Isabelle Heullant-Donat (Copromoteur), Emmanuelle Santinelli (Jury), Jan Rüdiger (Jury) & Patrick Demouy (Jury)

mots-clés

  • Dynastie mérovingienne
  • Dynastie carolingienne
  • polygynie
  • Étude du genre
  • Concubinage
  • VIe siècle
  • VIIe siècle
  • VIIIe siècle

Contient cette citation

'