Paramètres collisionnels de raies d'absorption infrarouge d'hydrocarbures : des basses jusqu'aux hautes températures.

    Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences

    Résumé

    L'industrialisation croissante et l'augmentation de la population tendent à perturber de manière significative l'environnement local ainsi que celui de notre planète. La pollution atmosphérique est ainsi devenue un problème sociétal majeur et la compréhension des processus physico-chimiques atmosphériques, une préoccupation croissante de notre société. Les progrès en science de l’atmosphère requièrent la détermination des profils verticaux de concentrations des polluants. Cette détermination ainsi que l'étude des gaz résiduels de combustion nécessitent la connaissance précise des paramètres spectraux sur une large gamme de températures.
    Dans ce contexte, nous nous sommes intéressé à différents mélanges gazeux présentant un grand intérêt pour les études atmosphériques. L’objectif de cette thèse était d’étudier les paramètres collisionnels de raies d’absorption infrarouge de différents hydrocarbures sur une large étendue de températures. L’éthane, l’allène et le méthane, les trois hydrocarbures étudiés, ont été dilués dans des mélanges d'azote, d'oxygène et d'air. Les mesures ont été réalisées au Laboratoire Lasers et Spectroscopies de l’Université de Namur, à l'aide d'un spectromètre diode-laser accordable en fréquence et, au Centre of Microsystems and Photonics de l'Université de Strathclyde à Glasgow, à l'aide d'un spectromètre à génération par différence de fréquence. Afin d'effectuer des mesures à hautes températures, nous avons conçu, développé et mis au point une cellule d'absorption permettant l’étude de spectres infrarouges d'espèces en traces dans des mélanges gazeux entre 300 et 750 K. La détermination des paramètres collisionnels a été réalisée par ajustements individuels de profils spectraux théoriques sur le profil expérimental de raie.
    Outre les mélanges gazeux étudiés, la principale originalité de cette thèse réside dans la large étendue de températures considérées. La plupart de ces résultats sont donc totalement originaux.
    la date de réponse21 févr. 2013
    langue originaleFrançais
    L'institution diplômante
    • Universite de Namur
    SuperviseurMuriel LEPERE (Promoteur), Ghislain BLANQUET (Jury), Stephane Lucas (Président), D. Bermejo (Jury), Pierre Defrance (Jury) & Robert Gamache (Jury)

    mots-clés

    • Spectroscopie Moléculaire
    • Molécule d’intérêt atmosphérique
    • Collisional Broadening coefficient
    • Elargissement collisionnel
    • Spectroscopie diode-laser
    • Physique moléculaire

    Contient cette citation

    Paramètres collisionnels de raies d'absorption infrarouge d'hydrocarbures : des basses jusqu'aux hautes températures.
    Fissiaux, L. (Auteur). 21 févr. 2013

    Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences