L’impact des activités militaires sur les villes de la Barrière

: Approches environnementales (Warneton et Namur, milieu du XVIIIe siècle)

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Histoire, histoire de l’art et archéologie

Résumé

Cette thèse a pour objectif d’étudier l’impact environnemental des activités militaires sur deux villes au milieu du XVIIIe siècle. Nous avons confronté deux écosystèmes urbains différents (Namur et Warneton) soumis à un même élément perturbateur : la guerre de Succession d’Autriche (1744-1748). Les spécificités de chacune des deux cités et les sources consultées ont apporté des réponses différentes aux problématiques soulevées par une même grille d’analyse. Celle-ci confronte la manière dont les différents acteurs urbains réagissent à la perturbation. Nos observations se portent principalement sur des aspects environnementaux, à savoir l’évolution du tissu urbain et la gestion des ressources. Notre approche a pour objectif de comprendre quels mécanismes de résilience sont mis en place par chacune des villes pour retrouver un état d’équilibre à la suite d’un épisode belliqueux.
la date de réponse1 sept. 2017
langue originaleFrançais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SponsorsService Public Federal de Programmation Scientifique - BELSPO & PAI City and society
SuperviseurIsabelle PARMENTIER (Promoteur), BRUNO COLSON (Jury) & Jean-Pierre Bois (Jury)

mots-clés

  • histoire environnementale
  • histoire militaire
  • histoire urbaine
  • 18e siècle
  • Résilience
  • Namur
  • Warneton

Attachement à un institut de recherche reconnus à l'UNAMUR

  • ILEE

Contient cette citation

L’impact des activités militaires sur les villes de la Barrière: Approches environnementales (Warneton et Namur, milieu du XVIIIe siècle)
Badot, A. (Auteur). 1 sept. 2017

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Histoire, histoire de l’art et archéologie