L’enseignement permet-il de lutter contre le chômage ?

  • Junior Ze Belinga

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en sciences de gestion

Résumé

Le taux moyen de chômage des jeunes, considérés comme les personnes d’un âge entre 15 et 24 ans, au sein de l’Union Européenne est estimé à 23,4% le mettant ainsi à l’agenda de nombreux gouvernement européens . Ce taux, influencé par les récentes crises, a ainsi atteint les niveaux les plus hauts jamais atteints dans les pays développés en 2010. Le problème est particulièrement grave du fait de sa présence dans la durée indiquant que ce n’est pas un souci éphémère ou transitoire juste lié à la crise. Les jeunes ont ainsi particulièrement supporté les conséquences de la crise .
Les jeunes ont ainsi un taux de chômage naturel et un taux de remplacement plus élevés que les adultes (Freeman et Wise, 1992) étant donnés les caractéristiques du marché du travail. Pourtant, le ratio entre les taux de chômage des adultes et des jeunes a tout récemment ainsi atteint des niveaux entre deux et trois dans certains pays selon une récente étude de Bivashi (2013).
Ce taux élevé va avoir plus impacts. Premièrement, les personnes ne trouvant pas un emploi ne peuvent développer leurs compétences selon la théorie du capital humain de Becker (1964, 1993). Pour les jeunes, ces effets sont encore plus importants de par la nature du public ciblé.
De plus, une limitation dans les opportunités d’emploi pour les jeunes peut, même dans les pays membres de l’OCDE, mener à une augmentation dans le nombre de crimes, comme noté par Fougère pour la France (2013) et dans le bien-être économique des jeunes affectés .
Afin de comprendre le problème du chômage chez les jeunes, il est nécessaire de se pencher sur deux facteurs fondamentaux : le marché du travail et l’éducation .
L’éducation est une des missions principales de tout gouvernement et les nombreuses réformes que traversent, à sensiblement les mêmes intervalles, les systèmes éducatifs des pays de l’OCDE en sont une preuve bien visible. Ainsi, en Belgique on peut mettre en avant les tout récents changements apportés par la mise en place du pacte d’excellence.
Aujourd’hui, les étudiants de ces pays sont régulièrement évalués par divers tests standardisés et les résultats sont abondamment décortiqués et commentés. Il est donc intéressant de vérifier si les compétences transmises par l’enseignement permettent de mieux se préparer au marché du travail
la date de réponse30 août 2019
langue originaleFrançais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SuperviseurJean-Yves Gnabo (Promoteur)

mots-clés

  • enseignement
  • education
  • chômage

Contient cette citation

'