Jean-Luc Godard de la langue au langage, cheminements vers la surface

  • Timothée Pichot

Student thesis: Master typesMaster de spécialisation en cultures et pensées cinématographiques

Résumé

L'œuvre de Jean-Luc Godard, largement étudiée dans le champ académique, a longtemps été associée à des questionnements sur l'Histoire et le temps. Néanmoins, des déclarations récentes de sa part font du cinéma et de l'art en général des dépositaires du "langage", opposé à la "langue", comme moyen d'atteindre à une forme de "communion". Ce mémoire se propose de confronter ces déclarations à l'œuvre récente du cinéaste (les trois films qui couvrent la décennie 2010 : Film Socialisme, Adieu au langage et Le livre d'image) pour déplacer la discussion vers une attention aux liens entre le langage et les images.
À l'issue d'une analyse du discours du cinéaste qui mobilise la linguistique, la sémiologie et la sémiotique, nous proposons un parcours à travers les trois films considérés pour découvrir un cinéma de la surface, concept emprunté à la Logique du sens de Deleuze. Le cinéaste, en effet, propose de s'attaquer au règne de la langue sur les images par diverses opérations de conversion et de déconstruction qui sont autant de manières d'entrainer l'œil à voir en surface. Au final, les images récentes proposées par Godard nous amènent en un lieu où le sens et la sensation se rejoignent "sans perdre leur différence", et qui permet de jeter un regard nouveau sur l'ensemble de l'œuvre du cinéaste.
la date de réponse2021
langue originaleFrançais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SuperviseurNatacha PFEIFFER (Promoteur)

Contient cette citation

'