Influence of Hyaluronidase-1 deficiency in a diet-induced insulin resistance model

: assessment of HA accumulation in muscle and adipose tissue by gender

  • Marie Menjot

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire à finalité spécialisée (biologie appliquée et entreprise)

Résumé

L'obésité et le syndrome métabolique sont deux maladies mondiales. Les personnes atteintes du syndrome métabolique présentent un risque élevé de développer un diabète de type 2 ou des maladies cardiovasculaires. La résistance à l'insuline et un état proinflammatoire caractérisent ce syndrome. Dans ce mémoire, l’influence du déficit en hyaluronidase-1 (HYAL1) sur la tolérance au glucose après l’induction du syndrome métabolique chez les souris mâles et femelles a été évaluée. Dans cette situation, les souris mâles obèses KO présentent une résistance à l'insuline exacerbée, une accumulation accrue
d'HA dans le muscle et le tissu adipeux blanc, ainsi qu'une taille plus importante des adipocytes par rapport aux souris WT obèses. Ceci suggère que HYAl1 joue un rôle dans la résistance à l'insuline et le développement du syndrome métabolique, via le métabolisme du HA. Ensuite, l'évaluation de l'inflammation dans le tissu adipeux montre une expression accrue de IL-6 chez les mâles KO. Ces résultats confirment le lien avec le développement de la résistance à l'insuline chez les souris KO HFD. Chez les souris femelles, le développement
de la résistance à l'insuline ne peut pas être observé lors du test de tolérance. Ceci peut s'expliquer par les résultats similaires obtenus dans la quantification du HA dans le muscle et le sérum, la quantification de CD44 dans le muscle et le tissu adipeux et enfin, par l'absence de changement dans l'expression des cytokines pro- et anti-inflammatoires (IL-6; TNF-α et adiponectine). Cependant, des différences ont été observées dans la quantité d'HA présente dans le tissu adipeux, ainsi que dans la taille de l'adipocyte. En effet, la taille des adipocytes
augmente au cours du développement du MetS comme observé chez les souris mâles. Enfin, la comparaison entre les deux met en évidence: une plus grande accumulation de HA dans le muscle, des adipocytes plus grands et une expression plus élevée de l'IL-6 chez les souris mâles par rapport aux souris femelles.
la date de réponsejanv. 2020
langue originaleAnglais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SuperviseurNathalie Caron (Promoteur) & Sophie Dogne (Copromoteur)

Contient cette citation

Influence of Hyaluronidase-1 deficiency in a diet-induced insulin resistance model: assessment of HA accumulation in muscle and adipose tissue by gender
Menjot, M. (Auteur). janv. 2020

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire à finalité spécialisée (biologie appliquée et entreprise)