Fighting against harmful customs
: the case of female genital cutting

  • Giulia Camilotti

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences économiques et de gestion

Résumé

Dans cette thèse j'étudie les mutilations génitales féminines, (MGF), c'est à dire l'ablation totale ou partielle des organes génitaux féminins externes.
J'analyse en particulier l'évolution de cette coutume au Sénégal. Le premier chapitre introduit le sujet. Dans le deuxième chapitre j'évalue l'impacte d'un projet d’empowerment des femmes sur le taux d'excision dans les villages ciblés. Le troisième chapitre analyse la diminution de l'age à l'excision et le lie à l'évolution de l'environnement (légal) du pays. Le dernier chapitre se focalise sur les modèles théoriques qui peuvent aider à mieux comprendre les interventions pour éradiquer les coutumes traditionnelles néfastes.
la date de réponse2 mai 2016
langue originaleAnglais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SuperviseurCATHERINE GUIRKINGER (Promoteur), Jean-Philippe PLATTEAU (Promoteur), Mathias HUNGERBUHLER (Président), GUILHEM CASSAN (Jury), Vijayendra RAO (Jury) & Siwan Anderson (Jury)

Attachement à un institut de recherche reconnus à l'UNAMUR

  • DeFiPP

mots-clés

  • mutilations génitales féminines
  • normes sociales

Contient cette citation

'