Ex vivo and in vivo evaluation of the potential toxicity of manufactured nanoparticles

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences Biomédicales et Pharmaceutiques

Résumé

Au cours des 15 dernières années, les nanotechnologies se sont développées, et la présence des nanomatériaux (NMs) dans les produits de consommation a augmenté. Grâce à leurs propriétés physico-chimiques, les NMs sont intéressants dans de nombreux domaines comme l’électronique, l’optique, la chimie, la biologie, la médecine, etc… avec comme conséquence de cet aspect multidisciplinaire, la complexité de la recherche sur les NMs. De plus, les NMs peuvent entrer dans l’organisme après exposition orale, cutanée, pulmonaire, ou après un contact direct avec le sang. Il apparait donc important de se questionner quand à leur toxicité potentielle pour la santé humaine, d’autant plus qu’actuellement très peu d’études toxicologiques ont été réalisées et qu’aucune guideline n’est disponible. La toxicité potentielle de cinq NMs présentant des propriétés physico-chimiques différentes (carbure de silicium (SiC), carbure de titane (TiC), nanotubes de carbone multiparois (MWCNT), noir de carbone (CB) et dioxyde de silicium (SiO2)) a été évaluée sur trois voies majeures d’exposition: l’appareil digestif, l’appareil pulmonaire et le contact avec le sang. Une étude de la toxicité orale aiguë et subaiguë potentielle des SiC, TiC et MWCNT a été réalisée, comme recommandé dans les screening toxicologiques classiques. Afin d’évaluer la toxicité pulmonaire des NMs après inhalation, un modèle d’exposition « corps entier » à un nano-aérosol a été dessiné, développé et validé, ce qui représentait un challenge important compte tenu de la complexité du modèle. En effet, celui-ci requière la génération d’un nano-aérosol stable et reproductible, ainsi que le contrôle en temps réel des caractéristiques de la dispersion au cours de l’expérience. Enfin, des tests spécifiques et relevants ont été validés afin d’étudier l’impact des NMs sur les globules rouges, la fonction plaquettaire et la coagulation sanguine humaine, après l’évaluation de leur pertinence et faisabilité. A cause de leurs propriétés physico-chimiques, les NMs sont capables d’induire des interférences avec certaines techniques. Ce travail tend à répondre à une requête de la communauté scientifique en proposant des guidelines pour l’étude de la toxicité potentielle des NMs.
Date de réussite31 mai 2012
langueAnglais
Institution diplomante
  • Université de Namur
SuperviseurBernard Masereel (Promoteur), Jean-Michel Dogne (Président), Corinne Charlier (Jury), Michel Herin (Jury), Stéphane Lucas (Jury) & Stéphanie Rolin (Promoteur)

Citer ceci

Ex vivo and in vivo evaluation of the potential toxicity of manufactured nanoparticles
Laloy, J. (Auteur). 31 mai 2012

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences Biomédicales et Pharmaceutiques