Etude structurale du domaine PWWP des DNMT3A et DNMT3B

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en sciences chimiques

Résumé

Depuis quelques années, un nombre important de recherches se sont intéressées à l’épigénétique et son rôle dans le développement de l’individu mais également de maladies comme le cancer. La méthylation de l’ADN, catalysée par les ADN méthyltransférases (DNMTs), est la modification épigénétique la plus étudiée et permet de réguler l’expression des gènes. Dans le cancer,ce processus est dérégulé et conduit à l’inactivation des gènes suppresseurs de tumeurs permettant aux cellules cancéreuses de proliférer. Les DNMTs sont donc des cibles thérapeutiques intéressantes. Jusqu’à présent, les études portaient sur le domaine catalytique des DNMTs et ont mené au développement d’inhibiteurs nucléosidiques. Ceux-ci présentent cependant une forte toxicité et la recherche actuelle se dirige vers d’autres inhibiteurs plus sélectifs et moins nocifs pour les cellules saines. Parmi les isoformes des DNMTs, les DNMT3A et DNMT3B sont surexprimées dans certains cancers et peuvent être ciblées spécifiquement. En effet, elles sont les seules à posséder un domaine PWWP qui reconnait un marqueur épigénétique essentiel se trouvant sur la queue des histones. En inhibant l’interaction protéine-protéine du domaine PWWP avec cette histone, la méthylation ne se ferait plus sur les séquences des gènes suppresseurs de tumeurs. Récemment, en 2011, une étude a pu résoudre pour la première fois la structure cristallographique du domaine PWWP des DNMT3A/3B en complexe avec un ligand, le bis-tris. Le but de ce mémoire est donc d’étudier l’interaction de ce domaine PWWP des DNMT3A/3B avec l’histone, et également de mettre en évidence le mode de liaison d’analogues du bis-tris pouvant inhiber cette interaction protéine-protéine. Pour ce faire, les protéines seront surexprimées, purifiées et cristallisées en présence des différents ligands. Les cristaux obtenus seront étudiés par diffraction de rayons X, et les structures résolues conduiront à la rationalisation du mode d’interaction de la protéine à la fois avec le marqueur épigénétique et les ligands potentiels.
la date de réponse2015
langue originaleFrançais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SuperviseurJOHAN WOUTERS (Promoteur)

Attachement à un institut de recherche reconnus à l'UNAMUR

  • NARILIS

Contient cette citation

Etude structurale du domaine PWWP des DNMT3A et DNMT3B
Dal Maso, T. (Auteur). 2015

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en sciences chimiques