Enseignement à l’Université, perspective institutionnelle et contrat didactique. Le cas de la dualité en algèbre linéaire

    Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences

    Résumé

    Notre travail de recherche a pour objet d’étude la dualité en algèbre linéaire. Il se positionne dans une perspective institutionnelle. C’est ainsi la théorie anthropologique du didactique qui sert de cadre théorique principal à notre travail, et qui nous permet de proposer une description du secteur dualité dans le domaine de l’algèbre linéaire, en le décomposant en cinq thèmes. Une analyse de la dualité comme savoir à enseigner est réalisée à différents niveaux, avec entre autres l’introduction et la définition de cinq finalités outil pour ce secteur. Sur base de cette présentation, une enquête concernant la dualité a été conçue et menée auprès d’étudiants inscrits en première année d’université en mathématiques ou en physique à l’université de Namur (Belgique). Nous en présentons les résultats en catégorisant les difficultés rencontrées par les étudiants. Nous montrons de quelle manière nous pouvons parler de transition à propos de dualité, et comment les difficultés identifiées peuvent être interprétées comme des conséquences d’un changement de contrat didactique institutionnel. Enfin, nous formulons des propositions pour l’introduction de la dualité en algèbre linéaire. L’énoncé de différentes perspectives conclut notre travail.
    la date de réponse30 sept. 2010
    langue originaleFrançais
    L'institution diplômante
    • Universite de Namur
    SuperviseurSuzanne THIRY (Promoteur), Valerie HENRY (Président), Marc ROMAINVILLE (Jury), Ghislaine GUEUDET (Copromoteur), Jean-Luc DORIER (Jury) & Carl WINSLOW (Jury)

    Contient cette citation

    '