Elaboration de revêtements organiques et inorganiques sur un substrat de titane en vue de l’apport du caractère ostéoinducteur

  • Christelle Arnould

    Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences

    Résumé

    Le recours aux implants de type métalliques lors d’actes chirurgicaux est de plus en plus fréquent. Dès lors, l’élaboration de nouveaux matériaux plus performants dans ce domaine est devenue cruciale. Le recours pour cela à la nanoscience et aux techniques de modification de surface ouvre un large panel de possibilités. Le travail présenté dans cette thèse s’inscrit dans ce domaine, et plus spécifiquement dans l’optimisation des qualités de matériaux utilisés dans les implants dentaires ou orthopédiques. Les métaux, en plus d’être biocompatibles, doivent impérativement présenter un caractère bioactif, ce qui signifie ici promouvoir la croissance osseuse. Sans cette propriété, nous sommes confrontés à des problèmes d’adhérence et d’intégration de l’implant au système. L’approche développée dans ce travail est l’amélioration des propriétés de surface du titane. Ce métal est choisi car lui et ses alliages présentent des caractéristiques volumiques adéquates pour leur utilisation comme implant. Cependant, le caractère ostéoinductif leur fait défaut. Dans le but d’enlever cette lacune, notre recherche s’est basée sur la déposition d’une couche mince d’oxyde de tantale, reconnu pour présenter un caractère ostéoinductif ainsi qu’une excellente biocompatibilité. Deux méthodes de déposition ont été investiguées, l’électrodéposition dans un milieu liquide ionique et la déposition par voie sol-gel. La rugosité étant un facteur influençant la vitesse de croissance osseuse, nous avons également proposé deux méthodes de structuration de la couche mince de tantale. D’autre part, l’insertion de nanotubes de carbone dans la matrice d’oxyde de tantale est une approche supplémentaire étudiée dans ce travail. Enfin, la dernière étape est la modification de ces systèmes par une monocouche d’acide organophosphonique. Le caractère ostéoinducteur de tous ces systèmes élaborés a été évalué par une étude de la croissance d’hydroxyapatite en milieu simulant le liquide physiologique.
    la date de réponse9 sept. 2011
    langue originaleFrançais
    L'institution diplômante
    • Universite de Namur
    SuperviseurPierre Audebert (Jury), Yves Caudano (Jury), Joseph DELHALLE (Président), Carmela APRILE (Jury) & Zineb MEKHALIF (Promoteur)

    mots-clés

    • Titane
    • Sol gel
    • Tantale
    • Biomatériau
    • Nanotubes de carbone
    • Electrodéposition
    • Liquides ioniques

    Contient cette citation

    Elaboration de revêtements organiques et inorganiques sur un substrat de titane en vue de l’apport du caractère ostéoinducteur
    Arnould, C. (Auteur). 9 sept. 2011

    Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences