ECOLOGIE ALIMENTAIRE COMPAREE DE LIMNOTHRISSA MIODON ET DE LAMPRICHTHYS TANGANICANUS AU LAC KIVU (AFRIQUE DE L’EST)

  • Pascal Masilya Mulungula

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences

Résumé

Limnothrissa miodon, Clupéidé endémique au lac Tanganyika, a été volontairement introduit au lac Kivu entre 1958-1959 et y a permis le développement d’une pêcherie florissante. Récemment, Lamprichthys tanganicanus, un Poeciliidé aussi endémique au lac Tanganyika, a été accidentellement introduit au lac Kivu. Comme les proies potentielles de ces deux espèces sont peu abondantes dans le lac, L. tanganicanus pourrait être en compétition avec L. miodon et constituerait alors une menace pour la pêche en milieu pélagique, qui repose principalement sur L. miodon. Ce travail a consisté à étudier l’écologie alimentaire de ces deux espèces par différentes méthodes: analyse des contenus stomacaux, détermination des rythmes alimentaires, mesure des isotopes stables du C et du N et analyses des acides gras dans les poissons et les principaux composants du plancton. Les résultats ont révélé un fort recouvrement du régime alimentaire entre ces deux poissons, signe d’une probable compétition interspécifique. Cette compétition serait cependant atténuée par leurs rythmes alimentaires différents ainsi que par leur utilisation différente des ressources littorales, terrestres et pélagiques. En effet, bien que les deux espèces occupent pratiquement la même position trophique, L. miodon est beaucoup plus dépendant des ressources alimentaires pélagiques que L. tanganicanus, qui s’insère plus dans le réseau trophique littoral. Les profils des acides gras dans les poissons et les composants du plancton indiquent que les deux espèces de poissons ont des compositions en acides gras très proches et que la qualité nutritionnelle du zooplancton varie relativement peu au cours de l’année. Quant à la productivité du zooplancton, elle subit des variations saisonnières importantes, qui sont dépendantes à la fois de la quantité et de la composition du phytoplancton. Enfin, les profils d’acides gras ont aussi révélé que les bactéries contribuent significativement à la biomasse du zooplancton et des poissons, ce qui démontre la contribution de la boucle microbienne à la production des consommateurs.
la date de réponse30 juin 2011
langue originaleFrançais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SuperviseurJean-Pierre DESCY (Promoteur), Jean-Claude MICHA (Jury), Eric Depiereux (Président), F. Darchambeau (Jury), Gilles Lepoint (Jury), J. Guillard (Jury) & Mwenyemali B. Kaningini (Jury)

mots-clés

  • Ecologie alimentaire
  • Lac Kivu
  • Compétition alimentaire
  • Limnothrissa miodon
  • Lampricthys tanganicanus

Contient cette citation

'