Development of a sum-frequency generation spectrometer

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences

Résumé

Cette thèse est le fruit de plusieurs années de travail passées à développer un spectromètre de génération de fréquence somme dans le laboratoire LASMOS. Ce spectromètre comprend essentiellement deux lasers accordables, un échantillon non linéaire et un monochromateur. Mélanger les deux faisceaux laser accordables sur l'échantillon non linéaire résulte en la génération d'une onde supplémentaire de fréquence égale à la somme des deux fréquences incidentes (SFG). Détecter le signal SFG et accorder une, ou les deux fréquences, permettent la caractérisation de la réponse non linéaire de l'échantillon. Dans notre montage, le premier faisceau laser est accordable dans l'infrarouge de 2,5 jusqu'à 20 0m et le deuxième est accordable dans la région visible de 400 à 700 nm. La génération des deux faisceaux laser accordables est faite par des oscillateurs paramétriques optiques (OPO) qui sont construits autour de cristaux de LiNbO3, d'AgGaS2 et de BBO. Une étape supplémentaire de génération de fréquence différence (DFG) étend l'accordabilité de 10 à 20 0m. L'étape de la DFG est basée sur un tandem de cristaux non linéaire de KTP et de CdSe. Une structure en train d'impulsions est nécessaire pour pomper optiquement le système de l'OPO. Le train d'impulsions peut être engendré par la technique de verrouillage des modes. Nous avons focalisé notre travail sur le verrouillage des modes de l'oscillateur Nd:YAG par le miroir non linéaire à doublage de fréquence (FDNLM). Cette dernière technique combinée avec un absorbeur saturable à deux photons (comme une plaquette de GaAs) permet d'obtenir des impulsions optiques courtes et stables à partir d'un laser Nd:YAG pulsé et pompé par des lampes flashes à bas taux de répétition. Des impulsions aussi courtes que 12 ps sont émises à un taux de répétition de 100 MHz. Par ce résultat, nous nous approchons de la limite physique de la durée de l'impulsion dans un oscillateur Nd:YAG. Cette technologie " tout d'état solide " présente les mérites suivants: stabilité photochimique, temps de réponse rapide, applicabilité à une gamme spectrale relativement large et simplicité. Une approche théorique complète également notre étude pour déterminer le domaine d'opération de ce dispositif.
Date de réussite16 févr. 2004
langueAnglais
Institution diplomante
  • Université de Namur
SuperviseurPaul Thiry (Promoteur), Ghislain Blanquet (Jury), Andre Peremans (Jury), Eric FREYSZ (Jury) & Etienne GOOVAERTS (Jury)

Keywords

  • Génération de fréquence-somme
  • Sfg
  • Oscillateur paramétrique optique
  • Laser
  • Optique non-linéaire

Citer ceci

Development of a sum-frequency generation spectrometer
Mani, A. A. (Auteur). 16 févr. 2004

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences