Design of molecular switches exhibiting second-order nonlinear optical responses: ab initio investigations and hyper Rayleigh scattering characterizations

  • Aurélie Plaquet

Student thesis: Doc typesDocteur en Sciences

Résumé

Les interrupteurs moléculaires sont des composés capables de commuter réversiblement entre deux ou plusieurs états stables en réponse à un stimulus extérieur. L’objectif de la thèse est la conception d’interrupteurs moléculaires présentant des contrastes optiques non-linéaires (ONL) et la mise évidence des paramètres structuraux et électroniques menant à d’importants contrastes de première hyperpolarisabilité (β) via une approche multidisciplinaire qui combine la synthèse de nouveaux composés, la caractérisation de leurs réponses optiques linéaires et non-linéaires par spectroscopie d’absorption UV-visible et par diffusion hyper-Rayleigh et l’utilisation des méthodes de la chimie théorique afin de prédire et d’interpréter les propriétés moléculaires. Ces phénomènes de commutations réversibles et les changements de propriétés qui les accompagnent présentent de nombreux intérêts, tant technologiques comme l’élaboration d’ordinateurs moléculaires qu’au niveau des organismes vivants où de nombreuses fonctions biologiques sont basées sur un phénomène de commutation. Les principaux résultats de nos travaux se situent au niveau de l’interprétation des réponses ONL et de leurs contrastes en fonction de la nature, de la position et du caractère donneur/accepteur des substituants présents sur le squelette des interrupteurs moléculaires.
la date de réponse31 mai 2011
langue originaleAnglais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SuperviseurBenoit CHAMPAGNE (Promoteur), Davide BONIFAZI (Président), Frédéric Castet (Copromoteur), Vincent Rodriguez (Jury), Michel SLIWA (Jury) & Koen Clays (Jury)

mots-clés

  • Quantum chemistry
  • Hyper Rayleigh scattering
  • Molecular switches

Contient cette citation

'