Description et modélisation de la diminution des ressources trophiques sur la biocénose, en Meuse belge et française

  • Carol-Ann SCHMIT

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en sciences mathématiques

Résumé

L'effondrement mondial de la biodiversité est une des problématiques majeures du 20ème siècle, dont les trois causes principales sont la destruction des habitats naturels, la surexploitation des ressources et l'invasion d'espèces exotiques. L'arrivée de bivalves exogènes en Meuse belge et française inquiète les biologistes : ces espèces ont-elles un réel impact sur la diminution de certaines populations autochtones et de divers paramètres physicochimiques de la Meuse ?

L'unité de recherche en biologie environnementale évolutive (URBE) de l'UNamur nous a fourni des bases de données concernant les mesures des paramètres biologiques et physicochimiques sur diverses stations positionnées le long de la Meuse. Après avoir choisi les stations que nous étudions, nous analysons l'impact des bivalves exogènes sur la biocénose de la Meuse. Les diverses analyses effectuées sont une analyse des tendances, des régressions linéaires et une analyse de co-inertie.
Date de réussite23 juin 2015
langueFrançais
Institution diplomante
  • Université de Namur
SuperviseurMarcel Remon (Promoteur), Frédérik De Laender (Copromoteur), Adrien Latli (Jury), André Fuzfa (Jury) & André Hardy (Jury)

mots-clés

  • biodiversité, bivalves, biocénose, Meuse, statistiques, tendance, régression, classification, co-inertie

Citer ceci

Description et modélisation de la diminution des ressources trophiques sur la biocénose, en Meuse belge et française
SCHMIT, C. (Auteur). 23 juin 2015

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en sciences mathématiques