De la fast fashion à la slow fashion
: L’effet des influenceurs sur les attitudes et les intentions d’achat des consommateurs envers les vêtements durables

  • Romane Pierret

Student thesis: Master typesMaster en ingénieur de gestion à finalité spécialisée en Analytics & Digital Business

Résumé

Ces dernières années, la prise de conscience écologique à l’échelle planétaire affecte les consommateurs qui opèrent doucement un passage de la fast fashion à la slow fashion. Ce nouveau phénomène de mode, actuellement en pleine expansion, respecte l’environnement et les hommes et utilise des matériaux biologiques ou naturels. Cependant, il est encore parfois difficile de voir un réel changement dans les comportements des consommateurs. Dans une époque où le nombre de réseaux sociaux et d’influenceurs augmente, les acheteurs ont tendance à être davantage influencés à consommer. L’objectif de ce mémoire est d’identifier l’impact des influenceurs sur les attitudes et les intentions d’achat des consommateurs envers les vêtements durables. Afin d’y arriver, une étude quantitative a été réalisée et les données récoltées ont permis de tester un cadre conceptuel et des hypothèses de recherche sous-jacentes. Les analyses ont montré que l’attitude des consommateurs envers les influenceurs renforce leur attitude envers l’achat de vêtements durables. Cette dernière influence positivement les intentions des consommateurs.
la date de réponse2021
langue originaleFrançais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SuperviseurPietro ZIDDA (Promoteur)

mots-clés

  • Fast Fashion
  • Slow Fashion
  • Influenceurs
  • Attitudes
  • Intentions d'achat
  • Vêtements durables

Contient cette citation

'