Contribution à l'étude de la localisation subcellulaire d'Hyal-1 dans les cellules HepG2: mise au point d'une méthode d'allègement des lysosomes par la progestérone

  • Chrisostome Costa

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en Biologie

Résumé

Hyal-1, une enzyme de la famille des hyaluronidases, est considérée dans la littérature comme une enzyme lysosomale. Cependant, il n'existe aucune preuve expérimentale à ce propos. Des études de la localisation d'Hyal-1 ont donc été menées dans notre laboratoire et les résultats obtenus sur le foie de rat et le foie de souris sont en défaveur d’une localisation dans les lysosomes. L’objet de notre mémoire était de nous poser la même question à propos de cellules en culture, un système expérimental permettant d'éviter toute contamination par la très abondante Hyal-1 du plasma. Nous avons choisi les cellules humaines d'hépatocarcinome (HepG2), car elles sont considérées comme étant les plus riches en messager d’Hyal-1. Dans un premier temps, nous avons mis au point une technique d'allègement sélectif des lysosomes afin de pouvoir distinguer sans ambiguïté ces organites des autres compartiments subcellulaires. Nous avons pour ce faire recouru à la progestérone. Cette dernière est en effet décrite dans la littérature comme un agent induisant l’accumulation du cholestérol dans les lysosomes en bloquant la fonction de la protéine NPC1. Nous avons comparé la distribution de différents marqueurs enzymatiques de cellules témoins et de cellules tests (cellules mises en présence de la progestérone pendant 12, 24 et 48h) après centrifugation différentielle d’un homogénat et après centrifugation isopycnique d’une fraction post nucléaire sédimentable. Nous avons observé que les lysosomes modifiés sous l'effet de la progestérone voient leur densité progressivement diminuée au cours du temps. Ce déplacement de densité nous a permis de distinguer clairement les lysosomes des autres organites subcellulaires. Nous avons
ensuite comparé, dans les cellules traitées par la progestérone, la distribution intracellulaire d’une enzyme de lysosome avec celle d’Hyal-1 et nous avons pu constater que les distributions intracellulaires de ces deux enzymes sont clairement différentes, excluant la localisation d’Hyal-1 dans les lysosomes.
Date de réussite2006
langueFrançais
Institution diplomante
  • Université de Namur
SuperviseurMichel Jadot (Promoteur)

Citer ceci

Contribution à l'étude de la localisation subcellulaire d'Hyal-1 dans les cellules HepG2: mise au point d'une méthode d'allègement des lysosomes par la progestérone
Costa, C. (Auteur). 2006

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en Biologie