Caractérisation du rôle de la Sirtuine 3 dans l'adipogenèse des préadipocytes 3T3-L1 et étude des effets de la sureexpression sur l'obésité induite chez la souris

Student thesis: Master typesMaster en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire

Résumé

Les problèmes de santé publique engendrés par le surpoids, l'obésité, et leurs désordres associés, comme le diabète de type 2 et les défaillances cardiaques, regroupés sous le terme de « syndrome métabolique », nécessitent le développement de nombreux efforts de recherches visant à comprendre et à combattre ces pathologies. Parmi les différents paradigmes d'investigation de ce désordre multifactoriel, notre laboratoire s' est positionné par rapport à l'étude des dérégulations métaboliques liées à la biologie de la mitochondrie dans l'adipocyte et les tissus adipeux blancs. Depuis un peu plus d'une décennie, une enzyme essentielle au contrôle du métabolisme oxydatif et à la protection contre les stress oxydants a été identifiée : la Sirtuine 3 (Sirt3). Si la diminution de l' activité de cette désacétylase mitochondriale dépendante du NAD+ au cours du développement de l'obésité est bien décrite, son rôle dans l'adipogenèse et les effets de sa surexpression dans les tissus adipeux sur l'obésité sont peu ou pas étudiés. Dans un premier temps, nous nous sommes intéressés au niveau d'expression et au rôle éventuel de la Sirt3 au cours de l'adipogenèse des 3T3-Ll in vitro. Nous avons observé une augmentation de l'expression endogène de Sirt3 au cours de la différenciation des 3T3-Ll et montrons que l'abondance de l'enzyme est encore plus élevée dans les adipocytes exposés à un stress mitochondrial induit par le découplage des phosphorylations oxydatives ou par une stimulation par le TNFa. Si la surexpression ectopique de l'enzyme dans les 3T3-Ll n' affecte pas l'efficience de la différenciation, une réduction de son expression, même très partielle,
semble en faveur de l'accumulation des triglycérides dans les cellules. Enfin, in vivo, le rôle éventuel de l'enzyme dans l'obésité a été étudié dans des souris transgéniques qui surexpriment une copie du gène spécifiquement dans les tissus adipeux de souris C57BL/6J (système CRE-lox). Si aucune modification de l'évolution de la masse corporelle et de la glycémie des animaux transgéniques n'a pu être montrée, par rapport aux souris contrôles, en réponse à une obésité induite par un régime riche en graisses de 16 semaines, la surexpression de l'enzyme semble diminuer l'abondance des tissus adipeux blancs et préserver leur morphologie. Cependant, les mécanismes moléculaires sont encore à rechercher, pour
comprendre les effets phénotypiques liés à la surexpression de la Sirt3 dans les tissus adipeux de souris obèses
la date de réponse2016
langue originaleFrançais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SuperviseurThierry ARNOULD (Promoteur)

Contient cette citation

'