Caractérisation des réponses cellulaires des kératinocytes dans un épiderme reconstruit humain lors d’une exposition à des substances sensibilisantes

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences Biomédicales et Pharmaceutiques

Résumé

Caractérisation des réponses cellulaires des kératinocytes dans un épiderme reconstruit humain lors d’une exposition à des substances sensibilisantes La peau constitue l’organe le plus externe du corps humain et assure notamment une fonction de barrière de protection contre les agressions de l’environnement extérieur. L’application d’une substance chimique non tolérée par notre organisme peut induire au niveau de la peau une réaction de dermatite de contact par allergie qui constitue la forme la plus répandue d’immunotoxicité rencontrée chez l’homme. Dès lors, il est important pour l’industrie chimique, pharmaceutique et cosmétique d’évaluer le potentiel sensibilisant des diverses substances chimiques mises sur le marché. A l’heure actuelle, les propriétés sensibilisantes d’un composé chimique sont évaluées sur animaux par le test du local lymph node essai. Ce test s’inscrit dans une volonté de remplacement, de réduction et de raffinement des méthodes in vivo ; cependant, cet essai alternatif est toujours dépendant de l’utilisation d’animaux. Il existe une réelle pression éthique, législative et économique sur le monde scientifique qui encourage le développement de tests in vitro, efficaces pour la prédiction des propriétés sensibilisantes d’un composé chimique, totalement indépendants de l’utilisation des animaux de laboratoire. Par leur localisation dans l’épiderme, qui constitue la première barrière de notre organisme, les kératinocytes jouent un rôle important dans l’initiation et la régulation de l’inflammation cutanée induite suite à l’application topique d’un composé sensibilisant. Des équivalents épidermiques, produits au laboratoire, ont été utilisés dans le cadre de cette étude afin d’évaluer les réponses de sensibilisation induites suite à un contact topique avec quatre substances sensibilisantes de référence. Sur base de la quantification de l’IL-1alpha et l’IL-8 dans le milieu extracellulaire, nous avons pu mettre en évidence un profil caractéristique d’expression et de libération de l’IL-1alpha et l’IL-8, pouvant potentiellement être utilisé pour identifier les composés chimiques aux propriétés sensibilisantes. Ce type de composé induit une libération importante d’IL-8, comparativement à une substance irritante qui stimule la libération des deux interleukines investiguées (IL-1alpha et IL-8). Afin d’améliorer la caractérisation des réponses cellulaires induites par les sensibilisants, nous avons cherché à identifier les voies de signalisation responsables de l’expression et de la libération de l’IL-8 dans le milieu extracellulaire. Les résultats obtenus dans cette étude soulignent une phosphorylation transitoire du récepteur de l’EGF ligand-dépendante et -indépendante suite à l’application des quatre sensibilisants sur épidermes reconstruits. Une inhibition spécifique de l’activité tyrosine kinase de ce récepteur à permis de mettre en évidence une induction et une libération de l’IL-8 et d’HB-EGF dépendantes de la phosphorylation de ce récepteur membranaire. Nous avons écarté l’implication d’HB-EGF en tant qu’agoniste de ce récepteur. Une inhibition de l’activité des protéines tyrosine-phosphatase suite à la présence intracellulaire de molécules oxydantes ou électrophiles, ainsi qu’une perturbation de la membrane plasmique des kératinocytes, pourraient potentiellement être responsables de la phosphorylation ligand-indépendante du récepteur de l’EGF. Cette approche in vitro semble prometteuse pour l’identification de biomarqueurs de sensibilisation cutanée. Une libération d’IL-8 et d’HB-EGF, dépendante de la phosphorylation du récepteur de l’EGF, lors d’une application sur équivalents épidermiques de substances sensibilisantes pourrait dans le futur s’intégrer dans les essais in vitro destinés à évaluer les propriétés sensibilisantes des composés chimiques.
Date de réussite3 nov. 2011
langueFrançais
Institution diplomante
  • Université de Namur
SuperviseurYves Poumay (Promoteur), Catherine Lambert De Rouvroit (Président), Nathalie Caron (Jury), Florence Chainiaux (Jury), Alain Coquette (Jury) & Sandrine BESSOU-TOUYA (Jury)

Keywords

  • Equivalents épidermiques
  • Sensibilisants
  • IL-8
  • Récepteur de l’EGF
  • Kératinocytes

Citer ceci

Caractérisation des réponses cellulaires des kératinocytes dans un épiderme reconstruit humain lors d’une exposition à des substances sensibilisantes
Frankart, A. (Auteur). 3 nov. 2011

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences Biomédicales et Pharmaceutiques