Caractérisation de PdhS, une histidine kinase essentielle localisée au pôle chez Bruxella abortus par une approche de délimitation de fragments fonctionnels

    Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire

    Résumé

    A l’instar des cellules eucaryotes, la division asymétrique est un processus très répandu parmi les procaryotes. Ces 20 dernières années, une α-protéobactérie, Caulobacter crescentus, a émergé comme modèle d’étude de la division asymétrique et des mécanismes moléculaires de différenciation. En effet, via des réseaux de régulation interconnectés impliquant des protéines de la famille des systèmes de transduction du signal, C. crescentus parvient à coupler son processus de différenciation avec son cycle cellulaire. Parmi ces réseaux, un système à deux composants faisant intervenir deux histidines kinases, DivJ et PleC et un régulateur de réponse DivK a été caractérisé. Des homologues des différents acteurs de ce couplage sont présents chez Brucella abortus, l’α-protéobactérie étudiée au sein du laboratoire. De plus, un autre homologue de PleC et DivJ, absent chez C. crescentus a pu être identifié chez B. abortus. Cette histidine kinase essentielle, nommée PdhS, localise au vieux pôle et semble être responsable de l’état de phosphorylation de DivK chez B. abortus. Cinq interactants potentiels de PdhS, PicC, PipP, FumC, DivK et lui-même ont été mis en évidence par des tests double hybride en levure. De plus, le fragment1-613 N-terminal semble suffisant pour permettre la localisation polaire de la protéine. Au cours de ce mémoire, nous avons découpé PdhS sur base d’alignements de séquence afin de générer une banque de fragments protéiques tronqués de PdhS (nommés de 1 à 5 puis PAS et Kin). Chacun des fragments générés a été fusionné à l’YFP afin de déterminer le fragment minimum permettant la localisation de la protéine chez B. abortus. Tous les fragments furent également fusionnés au domaine AD du facteur de transcription Gal4p pour déterminer les fragments les plus courts requis pour l’interaction avec les cinq partenaires connus de PdhS au cours de tests double hybride en levure. Ainsi, nous avons pu déterminer un rôle pour la plupart des fragments constituant la partie Nterminale de 650 résidus sans domaine fonctionnels prédits de PdhS. Le fragment minimum pour la localisation polaire de PdhS chez B. abortus serait le fragment 3, et le fragment1-3 serait requis pour la localisation au pôle pédonculé chez C. crescentus. Le fragment 2-3 semble requis pour l’interaction PdhS-PdhS tandis que le fragment 3 semble nécessaire à l’interaction avec FumC et PicC. Les fragments PAS et 4 seraient impliqués dans l’interaction avec PipP. Le fragment 5 semble induire l’apparition d’altérations morphologiques (AM). L’étude des cellules AM au cours d’expérience de time-lapse semble indiquer une possible croissance polaire chez B. abortus.
    la date de réponse2010
    langue originaleFrançais
    L'institution diplômante
    • Universite de Namur
    SuperviseurXavier De Bolle (Promoteur)

    Contient cette citation

    '