Caractérisation de l'abondance mitochondriale dans des cellules cybrides d'origine musculaire contenant la mutation A8344 dans l'ADN mitochondrial

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire

Résumé

Des mutations dans le génome mitochondrial peuvent causer des pathologies telles que le syndrome MERRF (Myoclonic Epilepsy with Ragged Red Fibers) causé par la mutation A8344G de l’ADN mitochondrial située dans le gène de l’ARNtLys, entrainant une altération de la chaine de transport des électron suite au dysfonctionnement de la traduction mitochondriale. L’étude de fibres musculaires individuelles de patients atteints du syndrome MERRF a permis de mettre en évidence une corrélation entre les RRF (Ragged Red Fibers causées par l’accumulation anormale de mitochondries sous le sarcolemme des fibres musculaires) et la présence de marqueurs apoptotiques. Afin d’étudier les mécanismes responsables de cette augmentation d’abondance mitochondriale, nous avons utilisé un modèle cellulaire cybride d’origine musculaire contenant ou non la mutation A8344G dans l’ADN mitochondrial. Après avoir amélioré la différenciation de ces cellules à l’aide notamment d’un inhibiteur chimique, nous avons analysé la population mitochondriale des ces cellules cybrides en évaluant la masse mitochondriale globale, l’abondance de protéines mitochondriales ainsi que de l’ADN mitochondrial, et les niveaux de transcrits de régulateurs de la biogenèse mitochondriale. Cependant ces analyses n’ont pas permis d’observer d’augmentation d’abondance mitochondriale entre les cellules cybrides mutées et sauvages, ni entre les cellules différenciées et non différenciées, alors que cette dernière caractéristique est décrite dans la littérature. Ces résultats suggèrent que la différenciation myogénique, probablement nécessaire à l’augmentation d’abondance mitochondriale dans les cellules porteuses de la mutation MERRF, n’est pas
suffisamment efficace avec ce modèle cellulaire. Dès lors, nous avons changé d’approche expérimentale et tenté d’améliorer la différenciation en surexprimant le facteur de transcription myogénique MRF4 couplé à la GFP
Date de réussite2012
langueFrançais
Institution diplomante
  • Université de Namur
SuperviseurPatricia Renard (Promoteur)

Citer ceci

Caractérisation de l'abondance mitochondriale dans des cellules cybrides d'origine musculaire contenant la mutation A8344 dans l'ADN mitochondrial
BILLARD, J. (Auteur). 2012

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire