Athérosclérose

: importance de la polarisation des macrophages et des LDLs oxydées

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences

Résumé

Les macrophages sont des cellules inflammatoires clés jouant un rôle essentiel dans la formation, dans l’évolution ainsi que dans la résorption éventuelle d’une lésion athéroscléreuse (Glass and Witztum, 2001; Pluddemann et al., 2007). Depuis une quinzaine d’années maintenant, le concept de polarisation des monocytes-macrophages est très étudié, tant in vitro (Hirose et al., 2011) qu’in vivo (Khallou-Laschet et al., 2010).
La détermination de leur phénotype et donc de leurs fonctions permet notamment d’évaluer le contexte inflammatoire dans le cas des lésions athéroscléreuses. Les macrophages M1 sont dits pro-inflammatoires et les macrophages M2, anti-inflammatoires. En fonction du microenvironnement cellulaire, le phénotype peut passer de M2 à M1 ou inversement (Khallou-Laschet et al., 2010). Ce passage d’un phénotype à l’autre est possible via une régulation de l’expression de gènes pro-inflammatoires et anti-inflammatoires par des mécanismes transcriptionnels et épigénétiques (Ivashkiv, 2013; Lawrence and Natoli, 2011; Takeuch and Akira, 2011).
Au cours de cette thèse, le modèle cellulaire utilisé a été la lignée de macrophages RAW 264.7, souvent choisie in vitro dans le cadre de l’athérosclérose. Nous avons donc commencé par mettre au point, évaluer et caractériser la polarisation des macrophages RAW 264.7 en étudiant l’expression de gènes marqueurs M1 et M2 aux niveaux ARNm et protéique. Ensuite, nous avons vérifié si les cellules polarisées étaient capables de former des cellules spumeuses lorsqu’elles étaient mises en présence de LDLs natives et modifiées. Nous avons mis en évidence que les LDLs oxydées à la myéloperoxydase (Mox-LDLs) semblent favoriser un phénotype M2, anti-inflammatoire, et un phénotype antioxydant, tout en induisant certains marqueurs M1 pro-inflammatoires. De plus, ces LDLs sont les plus internalisées par les macrophages, polarisés ou non. Ces données ont été validées avec des macrophages obtenus à partir de cellules de moelle osseuse provenant de souris C57BL/6.
Par la suite, la polarisation des macrophages a été étudiée au sein des lésions athéroscléreuses d’un modèle in vivo, les souris ApoE-/- x P2y6-/-. Ce travail, réalisé en collaboration avec le laboratoire de B. Robaye (IRIBHM, ULB, Gosselies), nous a permis de conclure que dans ce modèle - si les lésions sont bien réduites, avec une réduction globale des macrophages -, il ne semble pas y avoir de différence dans le ratio entre cellules M1 et M2 dans les plaques athéroscléreuses, comparées à celles des souris
ApoE-/-.
Enfin, dans un modèle plus complexe, nous avons montré que les patients hémodialysés, caractérisés par une athérosclérose accélérée, possèdent plus de monocytes polarisés M2 que des individus sains. De plus, cette augmentation du pourcentage de monocytes circulants M2 s’accompagne d’une augmentation de la concentration en M-CSF plasmatique chez ces patients.
A l’avenir, il serait intéressant d’identifier les acteurs moléculaires impliqués dans la modulation de la polarisation des monocytes-macrophages, notamment en présence de LDLs oxydées, au sein des lésions athéroscléreuses et de mieux comprendre les rôles respectifs des cellules M1 et M2 dans l’athérogenèse, des lésions précoces aux lésions tardives.
Date de réussite17 mai 2017
langueFrançais
Institution diplomante
  • Université de Namur
SuperviseurMartine Raes (Promoteur), Karim Zouaoui Boudjeltia (Copromoteur), Yves Poumay (Président), Carine Michiels (Jury), Philippe Lesnik (Jury) & Muriel Moser (Jury)

Keywords

  • Athérosclérose
  • macrophage
  • polarisation
  • LDL
  • oxydation
  • myéloperoxydase

Citer ceci

Athérosclérose: importance de la polarisation des macrophages et des LDLs oxydées
Pireaux, V. (Auteur). 17 mai 2017

Thèse de l'étudiant: Doc typesDocteur en Sciences