Analyse phénotypique d’une souris déficiente pour TMEM45A

  • Aurélie Beaurir

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire

Résumé

La résistance des cellules cancéreuses aux traitements représentent une cause majeure d’échec des traitements chez les patients cancéreux. Différents éléments favorisent l’apparition de mécanismes de résistance dont l’hypoxie, qui est une caractéristique d’un grand nombre de tumeurs solides. En étudiant la modification de l’expression des gènes en hypoxie et en présence d’agents chimiothérapeutiques, il a été découvert que TMEM45A, une protéine transmembranaire dont le rôle est inconnu, est régulé positivement dans ces conditions. En supprimant l’expression en ARNm de TMEM45A par l’utilisation de siRNA, il a été montré que la résistance des cellules MDA-MB-231 et HepG2 à la mort induite respectivement par le paclitaxel ou l’étoposide observée en hypoxie est supprimée. Ces résultats ont donc suggéré un rôle de TMEM45A dans la résistance à la mort induite par des agents chimiothérapeutiques. À partir de fibroblastes embryonnaires de souris (MEFs) déficientes pour TMEM45A, le rôle de TMEM45A a été étudié. Nous avons tout d’abord montré que TMEM45A est localisé au niveau de l’appareil de Golgi, que son expression était induite par l’hypoxie dans les MEFs sauvage mais était indétectable dans les MEFs knockout pour TMEM45A. L’objectif principal de ce travail était d’étudier la sensibilité des MEFs sauvage et knockout pour TMEM45A à la mort induite par un agent chimiothérapeutique. L’étoposide n’ayant pas induit la mort des MEFs, la doxorubicine a été testée et choisie pour la suite des expériences. Les résultats n’ont pas mis en évidence de différence entre les MEFs sauvage et knockout pour TMEM45A quant à leur sensibilité à la mort induite par la doxorubicine. Cependant, l’implication de TMEM45A dans un phénomène de résistance de cellules cancéreuses à la mort induite par la doxorubicine n’est pas connue. Dans ce travail, trois lignées cellulaires cancéreuses ont été utilisées mais les résultats obtenus n’ont pas montré la mort de ces cellules cancéreuses en présence de doxorubicine.
TMEM45A est connu pour être fortement exprimé dans la peau. Il a été montré une augmentation de l’expression de TMEM45A dans des kératinocytes différenciés. De plus, TMEM45A est principalement localisé au niveau des épidermes kératinisés. La localisation tissulaire de TMEM45A a été évaluée dans la peau des souris, ainsi que dans le rein. Au niveau de la peau, les résultats coïncident avec ceux de la littérature. En ce qui concerne l’expression de TMEM45A dans le rein, des études supplémentaires doivent être réalisées afin de confirmer les résultats obtenus dans ce travail.
Date de réussitejanv. 2015
langueFrançais
Institution diplomante
  • Université de Namur
SuperviseurCarine Michiels (Promoteur)

Citer ceci

Analyse phénotypique d’une souris déficiente pour TMEM45A
Beaurir, A. (Auteur). janv. 2015

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire