Analyse de la compréhension des patrons de conception: expérimentation avec différentes représentations

  • J Christophe
  • N Soyeur

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en sciences informatiques

Résumé

L’activité de maintenance est l’activité la plus coûteuse de tout projet logiciel. En réalité, une tâche préliminaire de compréhension logicielle est nécessaire à n’importe quelle activité de maintenance d’un logiciel. Des approches, telle que l’utilisation de diagrammes, ont été proposées afin d’offrir une vue des artefacts logiciels de plus haut niveau et ainsi faciliter la compréhension logicielle. D’un autre coté, les patrons de conception sont couramment utilisés au sein des architectures logicielles. En effet, ceux-ci ont pour avantage de faciliter la compréhension logicielle et donc l’activité de maintenance. Suite à ces constatations, certaines techniques de représentations des patrons de conception au sein des diagrammes de classes ont vu le jour. En 2008, Cepeda Porras [Por08] a mis en place une étude empirique évaluant l’impact de différentes représentations sur la compréhension des patrons de conception. Dans son étude, Cepeda Porras détecte des différences significatives pour trois différentes tâches de compréhension de patrons de conception. L’analyse de cette étude nous a permis de concevoir une nouvelle représentation, nommée « stereotype pattern enhanced UML diagrams » (SPE) et basée sur l’utilisation de couleurs et de stéréotypes UML. Au travers d’une expérience où nous utilisons un oculomètre, nous avons tenté de reproduire l’expérience de Cepeda Porras, tout en intégrant des éléments additionnels. Cette expérience est notamment l’occasion d’évaluer la représentation SPE. L’analyse des résultats illustre, à nouveau, des différences significatives pour les trois types de tâches. Par ailleurs, l’évaluation de la représentation SPE démontre une difficulté de différenciation des couleurs utilisées. Les améliorations envisageables sont donc un choix de couleurs suivant une métrique bien précise et une augmentation de la taille des traits de couleurs. En outre, nous présentons une amélioration d’une métrique utilisée dans le domaine de l’oculométrie, nommée distance relative entre chemins visuels. Enfin, nous avons apporté certaines contributions au logiciel d’analyse des données oculométriques (TAUPE).
la date de réponse12 sept. 2012
langue originaleFrançais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SuperviseurNaji Habra (Promoteur)

mots-clés

  • génie logiciel empirique
  • compréhension logicielle
  • oculométrie
  • représentation de patrons de conception
  • mesure de l'effort

Contient cette citation

'