Étude de l'activation transcritptionnelle du gène wak1 chez Arabidopsis thaliana.

  • Arnaud Godefroid

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en sciences biologiques

Résumé

Les protéines WAK (Wall-Associated Kinase) sont des protéines transmembranaires découvertes il y a peu chez Arabidopsis thaliana. Leur domaine extra-cellulaire associé à la paroi et leur domaine kinase cytoplasmique semblent indiquer que ces protéines interviendraient dans la communication des informations de la paroi vers le cytosol. WAK1 est l'isoforme induite en cas d'attaque par un pathogène et son induction semble être un pré-requis pour que la plante puisse tolérer la présence d'acide salicylique produit dans ces conditions. Les voies de transduction du signal menant à l'activation transcriptionnelle de wak1 ne sont pas encore élucidées. Afin de mieux comprendre les mécanismes de régulation de wak1, nous avons mesuré, au cours de ce mémoire, l'effet de modulateurs agissant sur les taux de transcrits de wak1 ainsi que sur la quantité de protéines WAK1 dans des plantules d'Arabidopsis thaliana cultivées in vitro. Nous avons montré que l'acide salicylique, le peroxyde d'hydrogène, les oligogalacturonides et les pectinases induisent une augmentation du taux de transcrits de wak1. Les inhibiteurs de kinases testés provoquent, quant à eux, une diminution du taux de transcrits de wak1. Ces résultats ont pu être corrélés avec des variations similaires de la quantité de protéines WAK1 mesurées suite aux mêmes traitements. Les résultats obtenus suggèrent que la régulation de WAK1 est sensible à l'intégrité de la paroi cellulaire, implique une cascade de kinases et est modulable par un choc oxydatif.
Date de réussite2001
langueFrançais
SuperviseurAnnabelle Decreux (Copromoteur) & Johan MESSIAEN (Promoteur)

Contient cette citation

Étude de l'activation transcritptionnelle du gène <em>wak1</em> chez <em>Arabidopsis thaliana</em>.
Godefroid, A. (Auteur). 2001

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en sciences biologiques