Électrodeposition d'aluminium sur aciers inoxydable et carbone en milieu liquide ionique

Thèse de l'étudiant: Master typesMaster en sciences chimiques

Résumé

La résistance à la corrosion des aciers, particulièrement dans des environnements agressifs, est un défi important du milieu industriel. L’acier inoxydable est un alliage de fer, de carbone et de chrome majoritairement, présentant une surface passivée due à la formation d’une couche d’oxyde (principalement Cr2O3). L’acier carbone est un acier non-allié ne contenant que du fer, du carbone et du manganèse.
Des revêtements métalliques peuvent améliorer certaines propriétés de surface, et notamment
leur résistance à la corrosion. L’aluminium peut être utilisé pour protéger les aciers des milieux corrosifs (e.g. eau de mer). L’électrodéposition d’aluminium est une méthode permettant un contrôle de l’épaisseur, de l’uniformité, de l’adhérence et de la morphologie du revêtement. Le couple Al3+/Al ayant un potentiel standard égal à -1,67 V vs. ENH, l’utilisation de solvants protiques est impossible. Les liquides ioniques présentent d’excellentes stabilités thermiques et (électro)chimiques et une conductivité électrique particulièrement élevée. La fenêtre électrochimique de certains liquides ioniques étant large (jusqu’à 5 V), ils représentent un milieu adéquat pour réaliser l’électrodéposition d’aluminium.
Ce travail vise à étudier l’électrodéposition d’aluminium sur de l’acier inoxydable (SS304) et
sur de l’acier carbone (DC01) dans le liquide ionique formé par le mélange 2/1 molaire en
AlCl3-chlorure de trimethylphenylammonium. L’influence de la température sur les propriétés des dépôts formés est également étudiée.
Les comportements électrochimiques des systèmes sont étudiés par voltampérométrie cyclique, et les électrodépositions potentiostatiques et galvanostatiques d’aluminium sont réalisées. La spectroscopie de photoélectrons X, la microscopie électronique à balayage (couplée à une analyse de rayons X dispersive en énergie), la diffraction de rayons X, la profilométrie mécanique et des mesures électrochimiques ont été réalisées pour caractériser les propriétés des dépôts d’aluminium formés.
la date de réponse25 janv. 2016
langue originaleFrançais
L'institution diplômante
  • Universite de Namur
SuperviseurZineb MEKHALIF (Promoteur), Sébastien Devillers (Copromoteur) & Joseph DELHALLE (Copromoteur)

mots-clés

  • Électrodéposition d'aluminium
  • Liquide ionique
  • Corrosion

Contient cette citation

'