Vers une ontologie humaine intégratrice du handicap et de la fragilité en contexte évolutionniste

David Doat

Résultats de recherche: Contribution à un journal/une revueArticle

Résumé

Dans un contexte actuel où les questions relevant du domaine de l’éthique monopolisent une grande partie de l’activité philosophique en ce début de xxie siècle, cette étude souhaite démontrer que la thèse de la différence anthropologique et de la valeur inconditionnelle de toute personne humaine — quelles que puissent être ses fragilités — reste éminemment légitime et philosophiquement robuste en contexte évolutionniste. Pour y parvenir par une voie différant, sur le plan de la méthode, d’un raisonnement a priori (transcendantal) de type kantien, l’apport épistémologique de la phénoménologie de la vie de Michel Henry et la philosophie de la biologie de Hans Jonas font l’objet d’une réinterprétation associée aux travaux de Dominique Lambert sur l’hylémorphisme aristotélicien. Une fois repensée en régime darwinien et en tenant compte des apports critiques d’Henry et Jonas, une réactualisation contemporaine de la théorie des formes permet de mettre en évidence les raisons pour lesquelles, d’un point de vue anthropologique et ontologique, l’attention existentielle aux membres plus vulnérables de nos sociétés peut être considérée comme un indice majeur de la découverte par l’homme de la dignité de son être spécifiquement inachevé et vulnérable.
langue originaleFrançais
Pages (de - à)549-583
journalLaval Theologique et Philosophique
Volume69
Numéro de publication3
Les DOIs
étatPublié - oct. 2013

Citer ceci

@article{b2fd0c3e26da4ec388f0b21bc7437264,
title = "Vers une ontologie humaine int{\'e}gratrice du handicap et de la fragilit{\'e} en contexte {\'e}volutionniste",
abstract = "Dans un contexte actuel o{\`u} les questions relevant du domaine de l’{\'e}thique monopolisent une grande partie de l’activit{\'e} philosophique en ce d{\'e}but de xxie si{\`e}cle, cette {\'e}tude souhaite d{\'e}montrer que la th{\`e}se de la diff{\'e}rence anthropologique et de la valeur inconditionnelle de toute personne humaine — quelles que puissent {\^e}tre ses fragilit{\'e}s — reste {\'e}minemment l{\'e}gitime et philosophiquement robuste en contexte {\'e}volutionniste. Pour y parvenir par une voie diff{\'e}rant, sur le plan de la m{\'e}thode, d’un raisonnement a priori (transcendantal) de type kantien, l’apport {\'e}pist{\'e}mologique de la ph{\'e}nom{\'e}nologie de la vie de Michel Henry et la philosophie de la biologie de Hans Jonas font l’objet d’une r{\'e}interpr{\'e}tation associ{\'e}e aux travaux de Dominique Lambert sur l’hyl{\'e}morphisme aristot{\'e}licien. Une fois repens{\'e}e en r{\'e}gime darwinien et en tenant compte des apports critiques d’Henry et Jonas, une r{\'e}actualisation contemporaine de la th{\'e}orie des formes permet de mettre en {\'e}vidence les raisons pour lesquelles, d’un point de vue anthropologique et ontologique, l’attention existentielle aux membres plus vuln{\'e}rables de nos soci{\'e}t{\'e}s peut {\^e}tre consid{\'e}r{\'e}e comme un indice majeur de la d{\'e}couverte par l’homme de la dignit{\'e} de son {\^e}tre sp{\'e}cifiquement inachev{\'e} et vuln{\'e}rable.",
author = "David Doat",
year = "2013",
month = "10",
doi = "10.7202/1025868ar",
language = "Fran{\cc}ais",
volume = "69",
pages = "549--583",
journal = "Laval Theologique et Philosophique",
issn = "0023-9054",
publisher = "Universite Laval, Faculte de Theologie et de Sciences Religieuses",
number = "3",

}

Vers une ontologie humaine intégratrice du handicap et de la fragilité en contexte évolutionniste. / Doat, David.

Dans: Laval Theologique et Philosophique , Vol 69, Numéro 3, 10.2013, p. 549-583.

Résultats de recherche: Contribution à un journal/une revueArticle

TY - JOUR

T1 - Vers une ontologie humaine intégratrice du handicap et de la fragilité en contexte évolutionniste

AU - Doat, David

PY - 2013/10

Y1 - 2013/10

N2 - Dans un contexte actuel où les questions relevant du domaine de l’éthique monopolisent une grande partie de l’activité philosophique en ce début de xxie siècle, cette étude souhaite démontrer que la thèse de la différence anthropologique et de la valeur inconditionnelle de toute personne humaine — quelles que puissent être ses fragilités — reste éminemment légitime et philosophiquement robuste en contexte évolutionniste. Pour y parvenir par une voie différant, sur le plan de la méthode, d’un raisonnement a priori (transcendantal) de type kantien, l’apport épistémologique de la phénoménologie de la vie de Michel Henry et la philosophie de la biologie de Hans Jonas font l’objet d’une réinterprétation associée aux travaux de Dominique Lambert sur l’hylémorphisme aristotélicien. Une fois repensée en régime darwinien et en tenant compte des apports critiques d’Henry et Jonas, une réactualisation contemporaine de la théorie des formes permet de mettre en évidence les raisons pour lesquelles, d’un point de vue anthropologique et ontologique, l’attention existentielle aux membres plus vulnérables de nos sociétés peut être considérée comme un indice majeur de la découverte par l’homme de la dignité de son être spécifiquement inachevé et vulnérable.

AB - Dans un contexte actuel où les questions relevant du domaine de l’éthique monopolisent une grande partie de l’activité philosophique en ce début de xxie siècle, cette étude souhaite démontrer que la thèse de la différence anthropologique et de la valeur inconditionnelle de toute personne humaine — quelles que puissent être ses fragilités — reste éminemment légitime et philosophiquement robuste en contexte évolutionniste. Pour y parvenir par une voie différant, sur le plan de la méthode, d’un raisonnement a priori (transcendantal) de type kantien, l’apport épistémologique de la phénoménologie de la vie de Michel Henry et la philosophie de la biologie de Hans Jonas font l’objet d’une réinterprétation associée aux travaux de Dominique Lambert sur l’hylémorphisme aristotélicien. Une fois repensée en régime darwinien et en tenant compte des apports critiques d’Henry et Jonas, une réactualisation contemporaine de la théorie des formes permet de mettre en évidence les raisons pour lesquelles, d’un point de vue anthropologique et ontologique, l’attention existentielle aux membres plus vulnérables de nos sociétés peut être considérée comme un indice majeur de la découverte par l’homme de la dignité de son être spécifiquement inachevé et vulnérable.

UR - http://id.erudit.org/iderudit/1025868ar

U2 - 10.7202/1025868ar

DO - 10.7202/1025868ar

M3 - Article

VL - 69

SP - 549

EP - 583

JO - Laval Theologique et Philosophique

JF - Laval Theologique et Philosophique

SN - 0023-9054

IS - 3

ER -