Un écrin sous-estimé au sein du Trésor de la cathédrale Saint-Aubin de Namur : le coffret des Saintes Épines. Analyses technique, morphologique et iconographique accompagnées d’une typologie des coffrets

Ludovic VANRILLAER

Résultats de recherche: Thèse externeMémoire de master

Résumé

Le coffret-écrin reliquaire des Saintes Épines de Namur, conservé au Trésor de la Cathédrale de Namur est une œuvre particulièrement intéressante et rare, en raison notamment de sa fonction, de sa forme et de sa très bonne qualité d’exécution. Attribuée par les auteurs tantôt à Limoges, tantôt à l’Italie du Nord, il serait daté du début du XIIIe siècle. Son histoire est plutôt complexe et lacunaire, et en lien étroit avec une autre pièce du Trésor de la cathédrale. Le but de l’étude proposée dans ce mémoire est d’envisager plusieurs problématiques liées à cette pièce remarquable, telle que l’adéquation avec la couronne-reliquaire qu’il contient. La partie la plus importante de ce travail porte principalement sur les médaillons émaillés ornant le coffret : il est notamment question de leur datation et de leur attribution à un milieu de production. Afin de répondre à ces questions, ce mémoire propose également une typologie des coffrets dont la datation s’étale entre le XIIe et le XVIe siècle. Cette étude inédite permet de déterminer la fonction de ces écrins durant l’époque médiévale, et le lien que leur usage entretient avec leur forme générale. Une analyse iconographique envisage par ailleurs l’analyse générale du bestiaire roman, ainsi que l’évolution du programme iconographique dans les émaux limousins. Elle met en évidence l’importance du bestiaire roman au sein de la région de Limoges à travers plusieurs media, tels que les manuscrits, les chapiteaux et les crosses épiscopales. L’analyse morphologique inédite vient, quant à elle, appuyer la proposition de datation et d’attribution à un milieu de production déjà formulée au sein de l’analyse iconographique à l’aide de comparaisons formelles entre les médaillons du coffret namurois et d’autres objets émaillés datés de la même époque et du même lieu. Au préalable, une description précise du style de l’artiste est envisagée afin de faciliter les comparaisons, et nous permet de démontrer le travail collaboratif de trois artistes différents sur ce coffret des Saintes Épines.
langue originaleFrançais
DiplômeMaster
L'institution diplômante
  • Université Catholique de Louvain
Superviseur(s)/conseiller
  • LEFFTZ, MICHEL, Co-promoteur
  • Dekoninck, Ralph, Co-promoteur
la date de réponse30 juin 2017
Etat de la publicationNon publié - 2017
Modification externeOui

Contient cette citation