S’engager dans un cyberparti. Internet et militantisme au sein du parti pirate belge

Hadrien Macq, Vincent Jacquet

Résultats de recherche: Contribution à un journal/une revueArticleRevue par des pairs

Résumé

Internet est généralement présenté comme un vecteur de transformation du champ politique. Dans ce cadre, l’émergence de cyberpartis est supposée renouveler les formes de l’engagement actif dans les organisations partisanes. À travers une étude qualitative des membres du Parti Pirate belge, cet article propose de rendre compte du rôle qu’Internet joue dans le processus d’engagement militant au sein de cyberpartis. Deux types de militants sont identifiés : les techniques et les relationnels. Ils se différencient par le rapport qu’ils entretiennent au politique, leur vision d’Internet ainsi que leur attitude envers le parti. Ce faisant, ce sont les relations plus larges d‘Internet aux formes d’engagement politique (partisane) qui sont questionnées.
Titre traduit de la contributionTo engage in a cyberparty: Internet in the Belgian Pirate Party Membership
langue originaleFrançais
Pages (de - à)1-23
Nombre de pages23
journalRESET : Recherches en Sciences Sociales sur Internet
Volume7
Numéro de publication7
Les DOIs
Etat de la publicationPublié - 2018
Modification externeOui

Empreinte digitale

Examiner les sujets de recherche de « S’engager dans un cyberparti. Internet et militantisme au sein du parti pirate belge ». Ensemble, ils forment une empreinte digitale unique.

Contient cette citation