Rôle de l'estime de soi et des émotions dans le traitement des feed-back académiques par les étudiants universitaires

Résultats de recherche: Thèse externeThèse de doctorat

13 Downloads (Pure)

Résumé

L’objectif de ce travail est de contribuer à la compréhension des logiques individuelles qui sous-tendent les comportements des étudiants à l’entrée à l’université. Plus particulièrement, nous mettons en lumière le rôle central de l’estime de soi et des émotions dans l’explication de ces comportements. Ce travail se compose de deux parties. La première vise à vérifier, auprès d’un public fragilisé, les étudiants en réorientation, les liens entre estime de soi, concept de soi, persévérance et performance. La seconde permet d’appréhender plus finement la compréhension des logiques individuelles d’étudiants « tout venant » face à un événement potentiellement stressant à l’entrée à l’université : recevoir un feed-back. Sur base d’études de cas approfondies, nous tentons de dégager les types de feed-back, d’une part, les profils d’étudiants, d’autre part, les plus susceptibles de mener à la mise en œuvre de stratégies de réajustement.
langue originaleFrançais
DiplômePh.D.
L'institution diplômante
  • UCL - IPSY
Superviseur(s)/conseiller
  • Romainville, Marc, Co-promoteur
  • Frenay, Mariane, Co-promoteur, Personne externe
  • Delville, Jacqueline, Membre du Jury
  • Philippot, Pierre, Membre du Jury, Personne externe
  • Parmentier, Philippe, Membre du Jury, Personne externe
la date de réponse22 janv. 2018
étatNon publié - 2018

mots-clés

  • Emotions
  • Estime de soi
  • Feed-back
  • transition secondaire-supérieur

Citer ceci

@phdthesis{0493d005f036410d92bcda8d715498d4,
title = "R{\^o}le de l'estime de soi et des {\'e}motions dans le traitement des feed-back acad{\'e}miques par les {\'e}tudiants universitaires",
abstract = "L’objectif de ce travail est de contribuer {\`a} la compr{\'e}hension des logiques individuelles qui sous-tendent les comportements des {\'e}tudiants {\`a} l’entr{\'e}e {\`a} l’universit{\'e}. Plus particuli{\`e}rement, nous mettons en lumi{\`e}re le r{\^o}le central de l’estime de soi et des {\'e}motions dans l’explication de ces comportements. Ce travail se compose de deux parties. La premi{\`e}re vise {\`a} v{\'e}rifier, aupr{\`e}s d’un public fragilis{\'e}, les {\'e}tudiants en r{\'e}orientation, les liens entre estime de soi, concept de soi, pers{\'e}v{\'e}rance et performance. La seconde permet d’appr{\'e}hender plus finement la compr{\'e}hension des logiques individuelles d’{\'e}tudiants « tout venant » face {\`a} un {\'e}v{\'e}nement potentiellement stressant {\`a} l’entr{\'e}e {\`a} l’universit{\'e} : recevoir un feed-back. Sur base d’{\'e}tudes de cas approfondies, nous tentons de d{\'e}gager les types de feed-back, d’une part, les profils d’{\'e}tudiants, d’autre part, les plus susceptibles de mener {\`a} la mise en œuvre de strat{\'e}gies de r{\'e}ajustement.",
keywords = "Emotions, Estime de soi, Feed-back, transition secondaire-sup{\'e}rieur",
author = "Caroline Dozot",
note = "Dipl{\^o}m{\'e}e en 1998, j’ai toujours eu un int{\'e}r{\^e}t pour la recherche combin{\'e}e {\`a} un travail clinique. Depuis 2003, je travaille {\`a} l’universit{\'e} de Namur o{\`u}, {\`a} c{\^o}t{\'e} de mes travaux de recherche, j’accompagne des {\'e}tudiants entrant {\`a} l’universit{\'e} : r{\'e}orientation (formation Rebond), aide aux m{\'e}thodes de travail. Depuis 2015, suite {\`a} la mise en place du d{\'e}cret relatif {\`a} l'enseignement inclusif, je travaille {\'e}galement {\`a} l'accompagnement des {\'e}tudiants {\`a} besoins sp{\'e}cifiques. Parall{\`e}lement, je me forme {\`a} l'intervention syst{\'e}mique (2004-2008) puis {\`a} la th{\'e}rapie br{\`e}ve strat{\'e}gique (2016).",
year = "2018",
language = "Fran{\cc}ais",
school = "UCL - IPSY",

}

TY - THES

T1 - Rôle de l'estime de soi et des émotions dans le traitement des feed-back académiques par les étudiants universitaires

AU - Dozot, Caroline

N1 - Diplômée en 1998, j’ai toujours eu un intérêt pour la recherche combinée à un travail clinique. Depuis 2003, je travaille à l’université de Namur où, à côté de mes travaux de recherche, j’accompagne des étudiants entrant à l’université : réorientation (formation Rebond), aide aux méthodes de travail. Depuis 2015, suite à la mise en place du décret relatif à l'enseignement inclusif, je travaille également à l'accompagnement des étudiants à besoins spécifiques. Parallèlement, je me forme à l'intervention systémique (2004-2008) puis à la thérapie brève stratégique (2016).

PY - 2018

Y1 - 2018

N2 - L’objectif de ce travail est de contribuer à la compréhension des logiques individuelles qui sous-tendent les comportements des étudiants à l’entrée à l’université. Plus particulièrement, nous mettons en lumière le rôle central de l’estime de soi et des émotions dans l’explication de ces comportements. Ce travail se compose de deux parties. La première vise à vérifier, auprès d’un public fragilisé, les étudiants en réorientation, les liens entre estime de soi, concept de soi, persévérance et performance. La seconde permet d’appréhender plus finement la compréhension des logiques individuelles d’étudiants « tout venant » face à un événement potentiellement stressant à l’entrée à l’université : recevoir un feed-back. Sur base d’études de cas approfondies, nous tentons de dégager les types de feed-back, d’une part, les profils d’étudiants, d’autre part, les plus susceptibles de mener à la mise en œuvre de stratégies de réajustement.

AB - L’objectif de ce travail est de contribuer à la compréhension des logiques individuelles qui sous-tendent les comportements des étudiants à l’entrée à l’université. Plus particulièrement, nous mettons en lumière le rôle central de l’estime de soi et des émotions dans l’explication de ces comportements. Ce travail se compose de deux parties. La première vise à vérifier, auprès d’un public fragilisé, les étudiants en réorientation, les liens entre estime de soi, concept de soi, persévérance et performance. La seconde permet d’appréhender plus finement la compréhension des logiques individuelles d’étudiants « tout venant » face à un événement potentiellement stressant à l’entrée à l’université : recevoir un feed-back. Sur base d’études de cas approfondies, nous tentons de dégager les types de feed-back, d’une part, les profils d’étudiants, d’autre part, les plus susceptibles de mener à la mise en œuvre de stratégies de réajustement.

KW - Emotions

KW - Estime de soi

KW - Feed-back

KW - transition secondaire-supérieur

M3 - Thèse de doctorat

ER -