PrOGrESS: synthèse de la recherche à destination du public: (PRocessus de construction d’Outils pour les GRoupes et Entreprises Sans Souffrance)

Résultats de recherche: Livre/Rapport/RevueRapport commissionné

6 Downloads (Pure)

Résumé

De plus en plus d’individus se plaignent de stress, de troubles du sommeil, de l’humeur, de l’appétit, de burnout, de troubles somatiques, etc. Selon les chiffres avancés dans une Résolution du Parlement européen (2009), on estime qu’un travailleur sur quatre souffrira au moins une fois au cours de sa vie de troubles psychiques. Le coût pour la société est estimé par l’OCDE à 3,4 % du PIB, soit environ 3.174,07 millions d’euros en Wallonie pour l’année 20181.
.Dans le même temps, de nombreuses entreprises entendent s’inscrire dans le développement durable et plus spécifiquement la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). La RSE ne concerne pas quelques relations de l’entreprise avec l’extérieur (sous-traitants, pouvoirs publics, stakeholders, etc.) ou les règles de gouvernance, elle porte aussi sur le personnel et l’organisation du travail. Or, force est de constater que les organisations peinent à concilier objectifs financiers et bien-être du personnel et qu’elles sont demandeuses d’interventions efficaces pour les aider sur ce point. Pour favoriser le développement économique de la Wallonie, le projet entend aider les entreprises à mettre en place un nouveau type de relations interpersonnelles et d’organisation du travail afin de leur permettre de prendre en compte le bien-être du personnel tout en conservant les objectifs
propres à toute entreprise ou organisation. Concrètement, l’objectif du projet est de développer et de valider un protocole d’intervention systémique et stratégique dans les entreprises pour leur permettre de rencontrer les différentes exigences auxquelles elles doivent faire face (rentabilité, productivité, bien-être du personnel
responsabilité sociétale, etc.) tout en garantissant leur développement sur le long terme. Ce protocole d’intervention vise à permettre aux entreprises de prévenir et de gérer les cas de mal-être au travail (pour toutes les catégories de personnel, en ce compris le personnel dirigeant), dans un cadre structurel d’organisation du travail et des relations de travail, tant au niveau collectif qu’individuel, afin de garantir leur durabilité économique, aussi bien en termes de résultat que de qualité.
langue originaleFrançais
EditeurSPW - Service public de Wallonie
Organe de commissionnementSPW - Service public de Wallonie
Nombre de pages11
étatAccepté/sous presse - 23 janv. 2019
EvénementUne entreprise sans souffrance? Les apports de l’intervention systémique et stratégique pour favoriser la qualité de vie au travail : Présentation des résultats du projet de recherche PrOGrESS - UNamur, Namur, Belgique
Durée: 2 avr. 201830 nov. 2018

mots-clés

  • risques psychosociaux
  • entreprise
  • gestion
  • ressources humaines
  • bien-être
  • prévention
  • bien-être au travail
  • systémique
  • thérapie brève
  • responsabilité sociétale des entreprises
  • droit social
  • organisation
  • souffrance

Citer ceci

@book{61bb260e236c4b54a25181f70b2b4b9e,
title = "PrOGrESS: synth{\`e}se de la recherche {\`a} destination du public: (PRocessus de construction d’Outils pour les GRoupes et Entreprises Sans Souffrance)",
abstract = "De plus en plus d’individus se plaignent de stress, de troubles du sommeil, de l’humeur, de l’app{\'e}tit, de burnout, de troubles somatiques, etc. Selon les chiffres avanc{\'e}s dans une R{\'e}solution du Parlement europ{\'e}en (2009), on estime qu’un travailleur sur quatre souffrira au moins une fois au cours de sa vie de troubles psychiques. Le co{\^u}t pour la soci{\'e}t{\'e} est estim{\'e} par l’OCDE {\`a} 3,4 {\%} du PIB, soit environ 3.174,07 millions d’euros en Wallonie pour l’ann{\'e}e 20181..Dans le m{\^e}me temps, de nombreuses entreprises entendent s’inscrire dans le d{\'e}veloppement durable et plus sp{\'e}cifiquement la responsabilit{\'e} soci{\'e}tale des entreprises (RSE). La RSE ne concerne pas quelques relations de l’entreprise avec l’ext{\'e}rieur (sous-traitants, pouvoirs publics, stakeholders, etc.) ou les r{\`e}gles de gouvernance, elle porte aussi sur le personnel et l’organisation du travail. Or, force est de constater que les organisations peinent {\`a} concilier objectifs financiers et bien-{\^e}tre du personnel et qu’elles sont demandeuses d’interventions efficaces pour les aider sur ce point. Pour favoriser le d{\'e}veloppement {\'e}conomique de la Wallonie, le projet entend aider les entreprises {\`a} mettre en place un nouveau type de relations interpersonnelles et d’organisation du travail afin de leur permettre de prendre en compte le bien-{\^e}tre du personnel tout en conservant les objectifspropres {\`a} toute entreprise ou organisation. Concr{\`e}tement, l’objectif du projet est de d{\'e}velopper et de valider un protocole d’intervention syst{\'e}mique et strat{\'e}gique dans les entreprises pour leur permettre de rencontrer les diff{\'e}rentes exigences auxquelles elles doivent faire face (rentabilit{\'e}, productivit{\'e}, bien-{\^e}tre du personnelresponsabilit{\'e} soci{\'e}tale, etc.) tout en garantissant leur d{\'e}veloppement sur le long terme. Ce protocole d’intervention vise {\`a} permettre aux entreprises de pr{\'e}venir et de g{\'e}rer les cas de mal-{\^e}tre au travail (pour toutes les cat{\'e}gories de personnel, en ce compris le personnel dirigeant), dans un cadre structurel d’organisation du travail et des relations de travail, tant au niveau collectif qu’individuel, afin de garantir leur durabilit{\'e} {\'e}conomique, aussi bien en termes de r{\'e}sultat que de qualit{\'e}.",
keywords = "risques psychosociaux, entreprise, gestion, ressources humaines, bien-{\^e}tre, pr{\'e}vention, bien-{\^e}tre au travail, syst{\'e}mique, th{\'e}rapie br{\`e}ve, responsabilit{\'e} soci{\'e}tale des entreprises, droit social, organisation, souffrance",
author = "Val{\'e}rie Flohimont",
year = "2019",
month = "1",
day = "23",
language = "Fran{\cc}ais",
publisher = "SPW - Service public de Wallonie",

}

PrOGrESS: synthèse de la recherche à destination du public : (PRocessus de construction d’Outils pour les GRoupes et Entreprises Sans Souffrance). / Flohimont, Valérie.

SPW - Service public de Wallonie, 2019. 11 p.

Résultats de recherche: Livre/Rapport/RevueRapport commissionné

TY - BOOK

T1 - PrOGrESS: synthèse de la recherche à destination du public

T2 - (PRocessus de construction d’Outils pour les GRoupes et Entreprises Sans Souffrance)

AU - Flohimont, Valérie

PY - 2019/1/23

Y1 - 2019/1/23

N2 - De plus en plus d’individus se plaignent de stress, de troubles du sommeil, de l’humeur, de l’appétit, de burnout, de troubles somatiques, etc. Selon les chiffres avancés dans une Résolution du Parlement européen (2009), on estime qu’un travailleur sur quatre souffrira au moins une fois au cours de sa vie de troubles psychiques. Le coût pour la société est estimé par l’OCDE à 3,4 % du PIB, soit environ 3.174,07 millions d’euros en Wallonie pour l’année 20181..Dans le même temps, de nombreuses entreprises entendent s’inscrire dans le développement durable et plus spécifiquement la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). La RSE ne concerne pas quelques relations de l’entreprise avec l’extérieur (sous-traitants, pouvoirs publics, stakeholders, etc.) ou les règles de gouvernance, elle porte aussi sur le personnel et l’organisation du travail. Or, force est de constater que les organisations peinent à concilier objectifs financiers et bien-être du personnel et qu’elles sont demandeuses d’interventions efficaces pour les aider sur ce point. Pour favoriser le développement économique de la Wallonie, le projet entend aider les entreprises à mettre en place un nouveau type de relations interpersonnelles et d’organisation du travail afin de leur permettre de prendre en compte le bien-être du personnel tout en conservant les objectifspropres à toute entreprise ou organisation. Concrètement, l’objectif du projet est de développer et de valider un protocole d’intervention systémique et stratégique dans les entreprises pour leur permettre de rencontrer les différentes exigences auxquelles elles doivent faire face (rentabilité, productivité, bien-être du personnelresponsabilité sociétale, etc.) tout en garantissant leur développement sur le long terme. Ce protocole d’intervention vise à permettre aux entreprises de prévenir et de gérer les cas de mal-être au travail (pour toutes les catégories de personnel, en ce compris le personnel dirigeant), dans un cadre structurel d’organisation du travail et des relations de travail, tant au niveau collectif qu’individuel, afin de garantir leur durabilité économique, aussi bien en termes de résultat que de qualité.

AB - De plus en plus d’individus se plaignent de stress, de troubles du sommeil, de l’humeur, de l’appétit, de burnout, de troubles somatiques, etc. Selon les chiffres avancés dans une Résolution du Parlement européen (2009), on estime qu’un travailleur sur quatre souffrira au moins une fois au cours de sa vie de troubles psychiques. Le coût pour la société est estimé par l’OCDE à 3,4 % du PIB, soit environ 3.174,07 millions d’euros en Wallonie pour l’année 20181..Dans le même temps, de nombreuses entreprises entendent s’inscrire dans le développement durable et plus spécifiquement la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). La RSE ne concerne pas quelques relations de l’entreprise avec l’extérieur (sous-traitants, pouvoirs publics, stakeholders, etc.) ou les règles de gouvernance, elle porte aussi sur le personnel et l’organisation du travail. Or, force est de constater que les organisations peinent à concilier objectifs financiers et bien-être du personnel et qu’elles sont demandeuses d’interventions efficaces pour les aider sur ce point. Pour favoriser le développement économique de la Wallonie, le projet entend aider les entreprises à mettre en place un nouveau type de relations interpersonnelles et d’organisation du travail afin de leur permettre de prendre en compte le bien-être du personnel tout en conservant les objectifspropres à toute entreprise ou organisation. Concrètement, l’objectif du projet est de développer et de valider un protocole d’intervention systémique et stratégique dans les entreprises pour leur permettre de rencontrer les différentes exigences auxquelles elles doivent faire face (rentabilité, productivité, bien-être du personnelresponsabilité sociétale, etc.) tout en garantissant leur développement sur le long terme. Ce protocole d’intervention vise à permettre aux entreprises de prévenir et de gérer les cas de mal-être au travail (pour toutes les catégories de personnel, en ce compris le personnel dirigeant), dans un cadre structurel d’organisation du travail et des relations de travail, tant au niveau collectif qu’individuel, afin de garantir leur durabilité économique, aussi bien en termes de résultat que de qualité.

KW - risques psychosociaux

KW - entreprise

KW - gestion

KW - ressources humaines

KW - bien-être

KW - prévention

KW - bien-être au travail

KW - systémique

KW - thérapie brève

KW - responsabilité sociétale des entreprises

KW - droit social

KW - organisation

KW - souffrance

M3 - Rapport commissionné

BT - PrOGrESS: synthèse de la recherche à destination du public

PB - SPW - Service public de Wallonie

ER -