Production et usage de recueils factices à Saint-Maximin de Trèves: Autour de deux manuscrits hagiographiques: Gand, UGent, 307 et Berlin, SBB, Phillipps 1840

Résultats de recherche: Contribution à un journal/une revueArticleRevue par des pairs

2 Téléchargements (Pure)

Résumé

Au XIIe siècle, les moines de l’abbaye bénédictine de Saint-Maximin de Trèves élaborèrent un catalogue des livres contenus dans leur armarium. Plusieurs ouvrages ainsi répertoriés furent réunis pour former un recueil factice. Ultérieurement, des éléments furent ajoutés, enlevés et déplacés, pour finalement aboutir à la constitution de deux manuscrits distincts, aujourd’hui conservés à Gand et à Berlin. En prenant appui sur une étude codicologique, le fil de ces opérations d’assemblage est restitué grâce à une table des matières et la mise en évidence d’extraits du De divinis officiis de Rupert de Deutz. Ce dossier illustre non seule- ment les pratiques de conservation des livres, mais s’attarde également sur leur emploi, en particulier celui des lectures hagiographiques.
langue originaleFrançais
Pages (de - à)241-258
Nombre de pages18
journalScriptorium
Volume74
Numéro de publication2
Etat de la publicationPublié - 2020

mots-clés

  • codicologie
  • manuscrits
  • hagiographie
  • Moyen Âge
  • histoire culturelle
  • histoire des bibliothèques

Contient cette citation