Philosophe et linguiste devant le choix d’une langue internationale: Albert Schinz et Hugo Schuchardt

Herman SELDESLACHTS, Pierre Swiggers

Résultats de recherche: Contribution à un journal/une revueArticleRevue par des pairs

9 Téléchargements (Pure)

Résumé

Dans le SCHUCHARDT-Nachlaß, conservé à la bibliothèque universitaire de Graz1, la correspondance adressée à Hugo SCHUCHARDTcomporte une collection de lettres relatives à la question du choix d’une langue internationale. Une de ces lettres, dont on trouvera l’édition en annexe, est du philosophe Albert SCHINZ (1870-?). Il s’agit d’une carte postale, adressée à «Monsieur Hugo SCHUCHARDT, professeur/Gratz/Steiermark/Autriche» et portant deux cachets de poste, l’un de Neuchâtel (avec la date du 2 septembre 1905) et l’autre de Graz (à la date du 3 septembre 1905).
langue originaleFrançais
Pages (de - à)167-173
Nombre de pages7
journalOrbis : bulletin international de documentation linguistique
Volume39
Les DOIs
Etat de la publicationPublié - 1996

mots-clés

  • Hugo Schuchardt
  • Albert Schinz
  • langues planifiées

Contient cette citation