Ontologie et physique quantique chez Schrödinger: un retour au continu

    Résultats de recherche: Thèse externeMémoire de master

    21 Téléchargements (Pure)

    Résumé

    Erwin Schrödinger est un physicien autrichien du XXème siècle qui a participé à l’élaboration de la mécanique quantique et proposé certaines alternatives à l’interprétation de Copenhague. Ce mémoire expose l’ensemble de sa pensée pour mettre en lumière l’origine de ses opinions mal comprises par les physiciens de l’époque. Son ontologie est un monisme de l’Esprit universel inspiré par les philosophies de l’Inde combinées à un fort intérêt pour l’évolution des espèces, qui l’amène à une double définition de la conscience : comme mémoire supra-individuelle au sens large et comme synonyme d’attention au sens restreint. Un thème central de sa pensée est celui de l’identité, qui donne lieu à l’établissement d’une identité formelle pour les corps classiques ainsi que pour les corps quantiques, ces derniers étant considérés de manière holiste et réductibles à leurs observables. Sur le plan de la théorie de la connaissance, il maintient l’exigence de pouvoir former des images claires des éléments théoriques, même sans considérer qu’elles reflètent une réalité indépendante,
    et c’est l’une des raisons pour lesquelles il s’oppose à l’école de Copenhague. Il dénonce une série d’incohérences dans la théorie quantique, qui sont exposées dans ce travail, et qui ne sont toujours pas résolues actuellement. Ceci nous permet de conclure qu’il est nécessaire de reprendre ces questions non résolues.
    langue originaleFrançais
    DiplômeMaster
    L'institution diplômante
    • Aix Marseille Université
    Superviseur(s)/conseiller
    • Masson, Thierry, Co-promoteur, Personne externe
    • Bitbol, Michel, Co-promoteur, Personne externe
    la date de réponse30 juin 2016
    Etat de la publicationPublié - 2016

    Contient cette citation