L'effet chef d'oeuvre sur le marché des violons.

Pierre Giot, Alexandre Girard, Marie-Laure Namur

Résultats de recherche: Papier de travailArticle de travail

Résumé

Notre étude s’inscrit dans le prolongement de l’étude de Graddy et Margolis (2011) qui étudient les propriétés des violons en tant qu’investissements financiers. En utilisant la méthode de régression des ventes répétées, nous analysons l’existence possible d’un effet chef-d’œuvre. Nous regardons également s’il existe une différence significative entre les ventes via les enchères publiques et les dealers. Dans notre analyse empirique, nous documentons l’existence d’un effet chef-d’œuvre positif sur le marché des violons.
langue originaleFrançais
Lieu de publication9
ÉditeurRevue bancaire et financière
Pages243
Nombre de pages248
Volume3
étatPublié - 2014

    Empreinte digitale

Contient cette citation

Giot, P., Girard, A., & Namur, M-L. (2014). L'effet chef d'oeuvre sur le marché des violons. (p. 243). 9: Revue bancaire et financière.