"Marc de Montifaud, une femme en procès avec son siècle"

Laurence Brogniez

    Résultats de recherche: Contribution à un journal/une revueArticle

    Résumé

    Cette étude évoque la carrière littéraire de Marc de Montifaud. Comme beaucoup de ses consoeurs, Marc de Montifaud poursuivit une carrière de polygraphe, s'illustrant tantôt dans le conte grivois, tantôt dans le roman réaliste, tantôt dans la réédition érudite, tantôt dans le journalisme féministe, tantôt dans la critique d'art. Mais ce qui caractérise surtout sa production, c'est la remarquable constance que les tribunaux mirent à la poursuivre pour outrage aux bonnes moeurs, condamnant régulièrement l'auteure à fuir la justice à l'étranger, en Belgique, notamment. Si aujourd'hui les livres incriminés peuvent nous sembler bien inoffensifs, il apparaît que Marc de Montifaud, à l'heure où triomphait en France l'ordre moral, était un personnage dérangeant et suspect. Est-ce son anticléricalisme qui suscita à ce point la vindicte de ses juges, ou ses sympathies socialistes, ou ses engagements féministes ' Il est clair que la censure qui pesait sur sa production pour une raison ou l'autre a conduit Marc de Montifaud à ruser avec le discours pour contourner les interdits qui pesaient sur la description de la sexualité et la représentation de la nudité, surtout venant de la part d'une plume féminine. Car ce sont bien les descriptions "osées" de ses récits qui constituèrent pour ses juges l'objet du délit, même si ces audaces servirent surtout - si l'on en croit la romancière - de prétexte pour la réduire au silence. Celle que Charles Monselet appelait "Quiquengrogne" laisse une oeuvre inégale et l'image d'une irrégulière de la littérature qui fut amenée à payer le prix fort son entrée comme par effraction dans le monde des lettres. Faut-il voir en elle un insupportable bas-bleu, une militante féministe avant la lettre ou une vulgaire pornographe avide de scandale ' Son parcours demeure plein de contradictions et de zones d'ombre mais témoigne en tous cas de la difficulté pour la femme du XIXe siècle d'échapper au rôle que l'homme avait écrit pour elle.
    langue originaleFrançais
    Pages (de - à)55-80
    Nombre de pages26
    journalSextant
    Volume6
    Etat de la publicationPublié - 1996

    Contient cette citation