Le chercheur est-il un imposteur, un observateur, ou un évaluateur lors de la construction d’un corpus de données orales en milieu hospitalier belge ? Entre questions éthiques et méthodologiques

Résultats de recherche: Contribution à un journal/une revueArticle

Résumé

Le présent article porte sur les rôles que nous occupons en tant que chercheuse universitaire ou que les observés, des soignants d’une équipe hématologique, nous attribuent lors d’une enquête ethnographique dans un hôpital belge francophone. Ces derniers et nous-même faisons connaissance et construisons une relation qui peut être rythmée par l’expérience de la vulnérabilité ou de l’invulnérabilité. Ce double concept sera abordé de manière dynamique tout au long de notre réflexion centrée sur une approche méthodologique. Un tel ancrage nous amènera également à poser quelques éléments éthiques auxquels nous avons été confrontée durant la collecte et le traitement de données recueillies lors d’une enquête ethnographique dans une unité hématologique d’un hôpital belge francophone.
langue originaleFrançais
Nombre de pages16
journalSignes, discours, société
Volume20
Numéro de publication"Dynamiques discursives de la vulnérabilité"
étatPublié - 2019

mots-clés

  • secrets
  • enquête ethnographique
  • (in)vulnérabilité
  • observateur
  • observés
  • hôpital belge

Contient cette citation