La Cour de cassation admet que l'on puisse se rendre coupable d'un délit de presse sur l'internet. Le temps du "délit de presse 2.0" est-il (enfin) arrivé ?

Résultats de recherche: Contribution à un journal/une revueArticle

1 Téléchargements (Pure)
langue originaleFrançais
Pages (de - à)505-507
Nombre de pages3
journalJournal des Tribunaux
Numéro de publication6483
Etat de la publicationPublié - 2012

Contient cette citation